Nominations controversées à l’INPS : le DG s’en défend, sans convaincre

Après la nomination très contestée de Mme Baby Loutandi Diop, épouse du  secrétaire général de son département de tutelle, chef d’agence à Paris, le directeur général de l’Institut National de Prévoyance Sociale, (INPS) vient de procéder à une autre nomination jugée arbitraire par nombre d’observateurs et travailleurs de la boîte.

 inps institut national de prevoyance social

Aujourd’hui, il ya beaucoup de murmures au sujet de la nomination de la fille du Premier ministre Modibo Kéïta comme chef d’agence INPS en commune V du district de Bamako.

Par décision N° 15-003/DG-INPS-GFT portant nomination des chefs d’agence  de l’INPS,  Mme Coulibaly Tassiré Kéïta a été nommée chef d’agence en commune v. La nomination de cette dame intervenue le même jour que celle de son père à la tête du gouvernement, est considérée comme une nomination stratégique, voire opportuniste pour le DG qui, depuis quelques mois, cherche, par tous les moyens, à  sécuriser son poste.

Le DG qualifie cette nomination de ‘’coïncidence’. Mieux, il a confié à certains confrères, qu’il ne savait pas que cette dame était la fille du Premier ministre. Des explications qui ne semblent pas convaincre.

Car selon nos sources, le DG aurait antidaté la décision de cette nomination afin d’entretenir le flou.

Et même si coïncidence, il y a,  il nous est revenu que Mme Coulibaly Tassiré Kéita, n’a pas les bagages nécessaires pour être nommée chef d’agence.

Selon les textes régissant l’INPS, l’occupation du poste de chef d’agence requiert certaines compétences dont la maîtrise des services techniques en l’occurrence, les services de prestations familiales et des pensions. Alors que recrutée, en 2002 en tant qu’inspectrice  de sécurité sociale, Mme Tassiré Kéita a seulement travaillé à la direction des relations extérieures de l’INPS, ensuite elle était gestionnaire des comptes, avant d’être bombardée, illégalement, chef d’agence.

De quelle coïncidence parle le DG de l’INPS quand on sait que Mme Coulibaly Tassiré n’était même pas sur la liste des nominations; elle a été retenue quand le DG a appris que son père serait inévitablement nommé Premier  ministre?

Rappelons que le DG de l’INPS n’est pas à son premier coup de théâtre. Il y a quelques mois, il a procédé, arbitrairement, à la nomination de l’épouse du secrétaire général du département de tutelle à la tête de l’agence INPS de Paris. Cette nomination a aussi fait du bruit à l’INPS.

Selon nos sources, l’objectif de ces nominations surprenantes par le DG de l’INPS n’est autre que d’avoir la bénédiction des plus hautes autorités, afin de se défaire des casseroles qu’il trainerait  à l’INPS depuis bien longtemps.

A SUIVRE

Abou Berthé

 

 

source canard Déchainé
Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.