Nioro : ECHANGES SUR L’AUTONOMISATION DES FEMMES ET LE MARIAGE PRECOCE

Le ministère des Maliens de l’extérieur et la CAFO de Nioro du Sahel, en collaboration avec la direction régionale de la promotion de la femme de l’enfant et de la famille de Kayes et la préfecture de la localité, ont organisé le 5 août une conférence-débats sur les thèmes de l’autonomisation des femmes et du mariage précoce.
La rencontre s’est déroulée en présence des autorités politiques et administratives locales, des leaders religieux et coutumiers, des hommes de médias, des représentants de la société civile et de plusieurs dizaines de femmes venues des seize communes du cercle et des sept quartiers de la ville de Nioro. La conférence était présidée par le chef de cabinet du ministère de la Femme de l’Enfant et de la Famille, Mme Sidibé Mahawa Haïdara. Elle s’inscrit dans le cadre de la Journée panafricaine des femmes, célébrée le 31 juillet dernier.

ong greffa conference reunion politique femmes nord mali
La rencontre avait pour but de recenser les problèmes rencontrées par les femmes du cercle, redéfinir avec précision le concept d’autonomisation des femmes et sensibiliser ces dernières aux méfaits de la pratique du mariage précoce, une pratique très fréquente dans la localité, afin d’amener les populations à un changement de comportement.
Les thèmes de l’autonomisation des femmes rurales et du mariage précoce ont été exposés respectivement par Mme Tangara Nema Guindo du ministère des Maliens de l’extérieur et Mme Hiri Maguiraga, présidente de la CAFO de Nioro.
Les débats qui ont suivi et les réponses données aux différentes questions posées ont permis à la centaine de participants de s’imprégner des difficultés que rencontrent les femmes dans leurs occupations de tous les jours et des voies et moyens permettant de leur trouver des solutions idoines.
L’immigration clandestine, pratique également en vigueur dans la localité et qui fait aujourd’hui nombre de victimes, a été un autre point débattu au cours de la conférence.
Le préfet adjoint et le premier adjoint du maire ont, tour à tour, salué les organisateurs pour le choix de Nioro et invité les participantes à une restitution fidèle des éléments essentiels de la rencontre.
La présidente de la CAFO a remercié le ministère des Maliens de l’extérieur pour l’organisation de la conférence, avant d’appeler les femmes à l’union, à la solidarité et à la tolérance. Mme Hiri Maguiraga a aussi invité les participantes à organiser des missions dans chacune des seize communes du cercle afin de sensibiliser les femmes aux dangers des deux fléaux qui minent la jeunesse de Nioro : le mariage précoce et l’immigration clandestine.
M. DIAKITE
AMAP-Nioro

source : L’ Essor

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.