Nioro du Sahel : UN BATIMENT FLAMBANT NEUF POUR LA POLICE DES FRONTIERES A GOGUI

  nioro du sahelLes représentants de l’Organisation internationale pour les migrations (OIM), de la direction générale de la police et les autorités locales de la commune rurale de Nioro du Sahel ont inauguré, le 30 avril, un nouveau bâtiment pour la police des frontières à Gogui, une commune rurale située à la frontière Mali-Mauritanie, à 65 km à l’est de Nioro du Sahel. L’immeuble a été bâti dans le souci de renforcer la gestion conjointe des frontières entre le Mali et la Mauritanie.

Lors de la cérémonie, le représentant de l’OIM, Lassana Diombana, a rappelé que la construction du nouveau poste frontière de Gogui ainsi que la rénovation de l’existant, ont été effectuées dans le cadre du projet « Renforcer la gestion conjointe des frontières entre le Mali et la Mauritanie », financé intégralement par l’Organisation internationale pour les migrations (OIM). « Le coût financier des travaux de construction du poste, son équipement ainsi que la formation des agents de la police, s’élève à plus d’une cinquantaine de millions de Fcfa », a précisé le représentant de l’OIM en notant que cette initiative contribue à renforcer la coopération transfrontalière entre le Mali et la Mauritanie.

L’OIM s’est félicitée, par la voix de Lassana Diombana, de la pertinence et du dynamisme de la coopération avec le gouvernement à travers le ministère de la Sécurité et de la Protection Civile, la direction générale de la police nationale, la direction de la police des frontières et le commissariat de police de Nioro du Sahel dont relève le poste frontière de Gogui. Lassana Diombana a justement annoncé le démarrage prochain de la construction du poste frontière de Sona dans le cercle de Yorosso.

Cheick Keïta, le commissaire principal de police en charge du cercle de Nioro du Sahel, a lui loué les efforts constants de l’OIM en matière de renforcement des capacités de la police du Mali. La remise des clés du nouveau poste frontière flambant neuf de Gogui en est le témoignage concret. Il a également rappelé la série de formations dont viennent de bénéficier les agents de police de Nioro et du poste frontière de Gogui en Système d’information et d’analyse des données (MIDAS), en gestion humanitaire des frontières, entre autres.

Le maire de Gogui, Ouali Diawara, a lui aussi remercié l’OIM et ses partenaires. Il a réitéré la détermination des autorités locales à accompagner la police dans son combat de tous les jours afin de mettre hors d’état de nuire toute personne animée de mauvaise intention.

La cérémonie s’est conclue par la remise de certificats de formation aux agents de police de Gogui et la coupure du ruban symbolique du nouveau bâtiment de la police des frontières par le sous-préfet, le chef de village de Gogui, les représentants de la police du Mali et de la Mauritanie et ceux de l’OIM.

  1. DIAKITE

AMAP-Nioro du Sahel

Source : L’Essor

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *