Niono : AMÉLIORER L’ACCÈS DES PETITS PRODUCTEURS AU MARCHÉ

La salle de conférence de l’Office du Niger à Niono a servi de cadre aux journées de plaidoyer sur l’avant-projet de loi sur le récépissé d’entreposage au Mali. La cérémonie d’ouverture de ces journées était placée sous la présidence du sous-préfet central, Daouda Diarra.

recolte riz magasin stock office niger niono
Cet avant-projet de loi sur le récépissé d’entreposage au Mali a été élaboré à partir du projet « promotion d’un environnement de politique agricole propice à l’accès au marché de petits producteurs » que coordonne depuis 2012 l’Observatoire du marché agricole (OMA). La rencontre était organisée par l’OMA et l’Assemblée permanente des chambres d’agriculture du Mali (APCAM).
Ces journées de plaidoyer étaient destinées à amener les participants composés essentiellement de producteurs et de conseillers agricoles, de commerçants céréaliers, de représentants d’ONG, de la société civile et de chefs des services techniques, à parler le même langage que l’OMA, l’APCAM et leurs partenaires afin de réussir l’adoption de la loi sur le système du récépissé d’entreposage au Mali.
Une fois votée par l’Assemblée nationale, a expliqué le coordinateur adjoint de l’OMA, Francis Keita, cette loi permettra non seulement d’améliorer l’accès des petits producteurs au marché dans nos localités mais également de résoudre toute une série de problèmes liés à la commercialisation des produits agricoles, qu’il s’agisse des ventes groupées, du respect des engagements en cas de ventes contractuelles ou d’amélioration de la compétitivité du riz local, entre autres.
Au terme des deux jours de discussions et d’analyses approfondies, les participants ont marqué leur adhésion à ce projet qui, une fois devenue une réalité, permettra de sécuriser leurs productions, d’améliorer la qualité et de les vendre à des prix rémunérateurs.
Le sous-préfet central, Daouda Diarra, a remercié les organisateurs des ces journées de plaidoyer pour avoir choisi Niono, la capitale du riz. La rencontre est, de son point de vue, une aubaine pour les producteurs locaux dans la recherche de solutions appropriées à l’écoulement de leurs produits.
C. O. DIALLO
AMAP-Niono

source : L’ Essor

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.