NEGOCIATIONS UNTM-GOUVERNEMENT: Blocus autour de deux points

Après plusieurs rounds de négociations, le gouvernement du Mali a finalement avancé quelques contrepropositions sur les 5 revendications posées par le Bureau central de l’Union nationale des travailleurs du Mali (Untm). Mais force est de constater que deux points constituent toujours un désaccord total. L’information a été donnée par le Secrétaire général de l’Untm, Yacouba Katilé, au cours d’un point presse, vendredi 17 octobre 2014, à la Bourse du travail.

union nationale travailleurs mali untm syndicaliste yacouba katile conference front social

L’objectif de cette rencontre, pour les membres de l’Untm, était, d’une part, de faire le point des négociations avec le Gouvernement sur les revendications déposées sur sa table depuis 6 mois et, d’autre part, lever le voile sur les suites du préavis du 02 octobre 2014.
A cette occasion, le Secrétaire général de l’Untm, Yacouba Katilé dira qu’après moult réticences, le gouvernement du Mali a finalement avancé quelques contrepropositions sur les 5 revendications posées par l’Untm. Parlant des allocations familiales, il dira que les dernières prétentions de l’Untm étaient de 6000F ; 4000F ; et 3.500 F. Le Gouvernement propose une augmentation de 1.500F à 3.000F par enfant. Evoquant le Salaire Minimum Interprofessionnel Garanti (Smig), Yacouba Katilé dira que l’Untm a fixé sur 40.000 F dont 35.000 pour 2014 auxquels s’ajouteront 5.000F courant 2015. Le Gouvernement propose 35.000 F.
Sur l’Impôt sur les Traitements et Salaires (ITS) Yacouba Katilé dira que le Gouvernement n’a pas fait de propositions par rapport aux catégories de salaires mais consent une réduction de 5% du montant global que rapporte l’ITS au budget National. «Depuis 3 ans, ce montant est de 65 milliards FCFA.  En cédant les 5%, le Gouvernement ne produit que 3 milliards 250 millions FCFA, comme effort, il affirme les repartir entre les tranches de salaires. Vous comprendrez, que les hauts salaires ne perdront que des miettes. On nous dit que le taux de 5% peut être augmenté, mais que cela n’est pas sûr», regrette t-il.
Les deux goulots d’étranglement
L‘augmentation de la Valeur du point d’Indice est pour l’heure un rejet du Gouvernement qui n’a pas fait de contre proposition au 600F.
De même, les tarifs d’Eau et d’Electricité, selon les membres de l’Untm, ont subi une hausse sauvage, et violent les accords de 2005 et de 2011 qui ont prévu plutôt la baisse. Ainsi, l’Untm exige l’annulation pure et simple de cette hausse. Le Gouvernement s’y refuse, alléguant qu’il est dans l’obligation de faire des subventions à l’Energie du Mali. Sur ce point, l’Untm répond que la pratique de subvention de l’Energie et de l’Eau est faite dans tous les pays de l’Uemoa.
Par ailleurs, le Secrétaire général de l’Untm, Yacouba Katilé reste convaincu que sans contrepropositions pertinentes le préavis de Grève de 72 heures sera mis en application et avec sérénité. A suivre.
Ibrahim M.GUEYE

Source: Le Prétoire

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.