Moussa Timbiné aux Maliens de Côte-d’Ivoire : « Nous pouvons gagner la guerre contre le terrorisme que quand nous sommes unis »

L’ancien président de l’Assemblée nationale du Mali, non moins président du mouvement patriotique An Ka Ben, Moussa Timbiné a profité de son séjour en Côte d’ivoire pour inviter les Maliens à s’unir pour réussir la lutte contre l’insécurité.

Peu bavard depuis la chute du régime IBK, l’ancien président de l’Assemblée nationale du Mali travaille à rassembler les Maliens pour une sortie de crise. On peut aider son pays même sans être au pouvoir. C’est l’exemple que montre Moussa Timbiné. Depuis la chute du régime IBK et malgré sa détention de plus d’une quarantaine de jours à Kati avant d’être relâché, le président du mouvement patriotique ne prêche que l’union des Maliens dans ses sorties médiatiques et échanges avec ses militants.

En effet, face aux Maliens installés en Côte d’ivoire, Timbiné a déclaré qu’il ne devrait pas y avoir d’anciens ou de nouveaux dignitaires, mais des Maliens tout courts. « Dans tous les régimes, il y a des bons fils. Dans tous les régimes, il y a aussi des personnes qui font beaucoup d’erreurs. Il faut mettre en mission ceux qui sont bon, qu’ils soient de la 1ère, 2ème ou 3ème République », a-t-il laissé entendre.

Si le Mali souffre, les Maliens, partout où ils sont à travers le monde sont touchés. Quel que soit la stabilité dans les pays où ils sont, ces Maliens n’auront pas la paix intérieure et la conscience tranquille tant que leur pays souffre. C’est ce qu’a fait comprendre le président du MAP An ka Ben aux Maliens installés en Côte d’ivoire. « Vous ne pouvez pas restés indifférents de ce qui se passe au Mali aujourd’hui », a laissé entendre l’ancien président de l’Assemblée nationale du Mali avant de leur demander à s’impliquer davantage pour une sortie de crise au Mali.

S’unir pour gagner la lutte contre le terrorisme

Pour le président du mouvement patriotique An Ka Ben, le terrorisme ne sera vaincu au Mali que quand les Maliens sont unis. « Nous pouvons gagner la guerre contre le terrorisme que quand nous sommes unis », a-t-il affirmé avant d’inviter chaque malien, autorité comme citoyen à jouer son rôle. Selon Timbiné, l’armée seule ne peut pas vaincre le terrorisme. Il faut aussi l’implication des populations. « Si chacun joue son rôle en dénonçant son voisin suspect, on peut vaincre le terrorisme dans quelques jours », a estimé l’ancien président du parlement malien.

Pour Moussa Timbiné, en ces moments difficiles, les Maliens doivent plus que jamais s’unir contre l’ennemi. « Soyons unis pour la sortie de crise au Mali », a-t-il sollicité. Lors de son passage sur la TV5 monde, il y a quelques mois, l’ancien président de l’Assemblée nationale du Mali, l’honorable Moussa Timbiné, a déclaré avoir pardonné les auteurs de son arrestation après le renversement du régime IBK et a demandé à ce qu’on tourne les regards vers l’avenir du Mali.

L’ancien élu de la commune V du district de Bamako a également profité de cette occasion pour condamner l’attaque barbare à Songho dans la région de Bandiagara causant la mort de 33 forains.

Il faut rappeler que le mouvement de Moussa Timbiné, An Ka Ben, a également condamné dans un communiqué, l’attaque barbare contre les forains.

Boureima Guindo

Source: LE PAYS

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.