Mopti : LE NOUVEAU GOUVERNEUR PRETE SERMENT

Le nouveau gouverneur de la Région de Mopti, le colonel Sidiki Samaké nommé le 3 août dernier par décret n° 2016-054 /PRM a prêté serment lundi dernier, devant le tribunal de grande instance de Mopti. L’arrivée du colonel Sidiki Samaké à la tête de l’exécutif régional intervient dans un contexte sécuritaire très préoccupant dans la Région. Un contexte marqué par des attaques terroristes et des affrontements intercommunautaires dont l’avant dernier en date du vendredi 26 août dans la commune rurale de Kareri (cercle de Ténenkou) a fait 5 morts et des blessés. Lundi, éleveurs et agriculteurs se sont à nouveau  heurtés à l’est de Dioura.

vue entre region mopti monument

L’audience de prestation de serment du nouveau gouverneur était présidée par le président du tribunal de grande instance de Mopti, Kassim Koné.  Selon celui-ci, le serment libellé : « Je jure de remplir mes fonctions avec dévouement et probité et de me comporter, en tout lieu et en toute circonstance, en digne représentant de l’Etat, de respecter et de faire respecter la Constitution et les lois de la République »  n’est pas une simple formalité. « Il doit vous suivre pendant toute la durée de votre mission avec tous ses principes » a poursuivi le président du tribunal, rappelant que le gouverneur est investi d’une mission permanente d’inspection et de contrôle des services et organismes publics installés au niveau régional, à l’exception des services judiciaires et des forces de sécurité.

Dans son réquisitoire, le procureur de la République, Bandiougou Fofana a loué les qualités d’intégrité, de discrétion et de patience du nouveau gouverneur. Il a aussi évoqué son brillant parcours professionnel après avoir fréquenté l’école fondamentale de Djikoroni-Para où il obtint le DEF en 1981 et le baccalauréat série sciences biologiques au Prytanée militaire de Kati en 1987.

Sidiki Samaké poursuit ses études à l’Ecole inter-armes de Koulikoro, à l’Ecole d’état-major du Mali et à l’Ecole de guerre de la Russie. Il a occupé  plusieurs hautes fonctions militaires : observateur militaire à la MONUC en RDC ; chef d’état-major de la 2ème région militaire (Ségou), sous-chef état-major des opérations à l’Armée de terre, officier de liaison au sein de l’opération Barkane dans le cadre du G5 Sahel et inspecteur à l’inspection des armées et services à sa nomination.

  Le procureur d la République a exhorté le nouveau gouverneur à user de son intelligence pour transposer cette riche expérience militaire à la gestion administrative civile car selon lui, accomplir les missions d’administration, de contrôle, de gestion et de développement de toute une région requiert des capacités intellectuelles et des qualités morales certaines.

D. COULIBALY

Amap-Mopti

Source :L’ Essor

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published.