Mois de la solidarité et de la lutte contre l’exclusion : Le CDQ chez les deux personnes les plus âgées de Bamako Coura Bolibana

Dans le cadre de la célébration du mois de la solidarité et de la lutte contre l’exclusion, le Comité de développement du quartier (CDQ) de Bamako Coura  Bolibana,  a rendu visite, le   31 octobre dernier,  aux deux plus vieilles personnes du quartier. En plus des membres influents du CDQ,  la délégation  comprenait également un élu de la commune, une représentante des hommes de castes  et le représentant  du chef de quartier de Bamako Coura Bolibana.

 

C’est le tout dernier jour du mois d’octobre qui a été choisi par les membres du comité de développement du quartier (CDQ) de Bolibana pour s’inscrire dans la dynamique des plus hautes autorités, de faire du mois d’octobre,  mois de la solidarité et de la lutte contre l’exclusion. Pour cette première édition, le CDQ  a décidé de rendre visite, muni  de colas et une enveloppe symbolique,  à l’homme et à la femme les plus âgés du quartier de Bamako Coura Bolibana. Selon les données recueillies par le CDQ, le plus âgé de tous les hommes de Bamako Coura Bolibana est Moussa Doumbia, le chef du quartier lui-même. Né vers 1925 à Bamako, Moussa Doumbia  a été le  premier visité par la délégation du CDQ  dans sa famille, où il vit sous l’ambiance et l’assistance  de ses seize enfants et plus d’une  cinquantaine de  petits enfants.     Jouissant de toutes ses  facultés, le chef quartier ne s’est pas empêché de manifester son émotion pour cette visite, première du genre dans son quartier. Il a fait beaucoup de bénédiction pour la jeunesse et le Maliba. Après lui, ce fut chez la doyenne Mme Keita Ami Dème, née elle aussi à Bamako vers 1917.   Elle vit chez son feu Mari, sous l’assistance de ses deux enfants et plusieurs dizaines de petits enfants. Avec une voix très  stable et forte, la doyenne du quartier n’a pas manqué de donner des   conseils à la jeunesse venue à son chevet avant de faire, elle aussi, des bénédictions pour le Mali.

Après l’évènement, le président du CDQ de Bolibana,  M. Oumar Sidibé, s’est dit très satisfait de la visite  qui entre dans le cadre de la promotion  de la solidarité et  la  lutte contre l’exclusion. Il s’est dit  ému  de l’atmosphère qui régnait dans les  familles hôtes. Aussi, le président du comité de développement du quartier (CDQ) de Bamako Coura Bolibana a annoncé sa volonté de pérenniser  cette action.

Pour sa part, Mamadou Keïta, officier d’état civil de Bamako Coura Bolibana, élu en  commune III du district de Bamako a  laissé entendre que la jeunesse est en train de prendre conscience  par cette action. Car pour lui, le souci pour les  vieilles personnes  est une tradition au Mali. «  Une jeunesse, lors du mois solidarité, qui s’oriente   vers les plus âgés du quartier, pour  s’enquérir de leur état de santé et de voir comment ils se portent dans leurs familles respectives est une tradition qu’il faut saluer et remercier beaucoup »  a-t-il indiqué  avant d’ajouter que les personnes âgées sont au cœur de tout : « ce sont eux qui nous orientent, ce sont eux qui nous édifient … avec leurs  expériences acquises et vécues ». Tout en saluant vivement cette première édition dans le quartier, le maire   conclut   qu’aller vers ces personnalités, c’est se donner beaucoup d’outils pour faire face au développement du quartier et   du pays.

ISSA DJIGUIBA

Source : Le Pays

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published.