MOHAMED CHERIF HAIDARA, PRESIDENT DU CSDM : “Le HCME est politisé, […]. On doit lui retirer son récépissé”

Après sa prise de position politique lors de l’élection présidentielle dernière, le Haut conseil des Maliens de l’extérieur a violé les règles qui régissent les associations au Mali. En conséquence l’autorité compétente doit lui retirer son récépissé. Tel est le point de vue du président du Conseil supérieur de la diaspora malienne (CSDM), Mohamed chérif Haïdara sur le plateau de Foroba Baro du Renouveau TV et FM.

 

Les associations de défense des droits et intérêts des Maliens résidents à l’extérieur sont apolitiques. Les règlementations en la matière sont claires. Ce principe, selon le président du CSDM, a été violé par le HCME, à travers son président, qui a appelé ses militants à voter un candidat lors de l’élection du président de la République en 2018. Par cet agissement, l’autorité compétente devrait prendre sa responsabilité et retirer au HCME son récépissé.  “Le HCME est politisé. L’appel de son président à voter pour un candidat lors de l’élection présidentielle de 2018 est l’illustration de ce fait. Ce qui est contraire aux règles régissant les associations en République du Mali. A ce titre, on doit tout simplement lui retirer son récépissé, son droit d’utilité publique”, a indiqué le président de CSDM.

Pour le président du CSDM, le HCME n’est pas une institution, mais une association comme le CSDM, contrairement à l’entendement de beaucoup de Maliens. La seule différence entre les associations, est le fait que le HCME bénéficie du décret d’utilité public.

Tension entre CSDM et MME

L’invité de Foroba Baro reconnait qu’il y a problème entre le CSDM et le ministère de Maliens de l’extérieur (MME). Ce problème, selon lui, est le refus par le CSDM de se laisser contrôler par le ministère. “Le ministère a toujours voulu nous contrôler. Ce que nous avons refusé. Il veut inverser les rôles, c’est nous qui devons contrôler le ministère et non le contraire”, a insisté M. Haïdara. Avant de démentir les propos du ministre qui laisse entendre que  le HCME est la structure reconnue par l’Etat comme faitière des Maliens de l’extérieur. “Partout où le HCME a été invité pour parler des Maliens résidents à l’extérieur, le CSDM a été invité. Ce que le ministre a dit n’est pas la vérité”, dément le président du CSDM.

Lire la suite sur L’Indicateur du Renouveau

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *