Mme Keita Fatoumata Cissoko, Présidente de la coalition nationale de lutte contre l’esclavage par ascendance au Mali : « Nous voulons une loi incriminant l’esclavage d’ici juin 2015 »

« Il est inadmissible que dans un pays comme le Mali, longtemps cité comme un modèle de démocratie, qu’il existe encore des pratiques d’esclavage », a déclaré le 17 février 2015, Mme Keita Fatoumata Cissoko, Présidente de la coalition nationale de lutte contre l’esclavage par ascendance au Mali, lors de la première réunion trimestrielle de la coalition nationale de lutte contre l’esclavage par ascendance au Mali.

keita Fatoumata Sissoko presidente coalition societe civile

Dans sa volonté de mettre fin à la pratique de l’esclavage au Mali, la Coalition dirigée par Mme Keita Fatoumata Cissoko, avait mis l’année 2014 sous le signe du combat pour l’adoption d’une loi incriminant la pratique au Mali.

« Aujourd’hui, nous sommes au regret de dire que le Mali n’a pas encore une loi incriminant cette pratique odieuse, humiliante et dégradante », a-t-elle indiqué. Avant d’ajouter que le travail débuté en 2014, connaîtra surement son épilogue en 2015. « En 2014, nous n’avions pas pu obtenir la loi.

Mais, un travail de fond a été fait. Aujourd’hui, le ministère de la  justice a à sa possession un texte prêt à être adopter par l’assemblée nationale parce que prenant en compte toutes les préoccupations des différents acteurs. Et, nous pensons que d’ici juin  2015, le Mali aura sa loi incriminant la pratique de l’esclavage », a-t-elle indiqué.

Pour se faire, la Coalition s’est déjà donné un programme d’activités pour le 1er trimestre 2015, dont deux éléments ont retenu notre attention. Une rencontre avec le ministère de la justice pour savoir ce qui bloque le dépôt du texte sur la table de l’Assemblée nationale, a été programmée. Ensuite ce sera le tour de la Commission loi de l’Assemblée nationale à recevoir les membres de coalition.

Assane Koné

Source: Lerepublicainmali

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.