Ministre Dramane Dembélé, le grand fossoyeur des logements sociaux du Mali

Du jamais vu ! Incroyable ! Apocalyptique ! Catastrophique ! Incroyable ! Les qualificatifs, plus mauvais et véhéments les uns que les autres, se télescopent à propos de la magouille orchestrée autour de l’attribution des 1552 logements sociaux de Tabacoro. Et dans cette magouille à ciel ouvert jamais connue, même sous l’ère ATT, le champion en la matière serait le ministre Dramane Dembélé, ministre de l’Urbanisme et de l’Habitat.

Dramane Dembélé ministre urbanisme habitat biographie curriculum vitae cv

En effet, selon une source, Dramane Dembélé aurait organisé une mascarade avec des tripatouillages, doublons, règlement de compte et exclusion. C’est l’avis de plusieurs personnes qui n’ont pas eu les logements sociaux cette année. Mais ce qui dépasse tout commentaire, c’est le cas des membres de cabinet du ministère des Domaines de l’Etat et des Affaires foncières qui sont tous des bénéficiaires : des conseillers techniques aux plantons en passant par les chauffeurs et les chargés de mission.

De la violation des dispositions du processus d’attribution au tripatouillage des résultats provisoires ; du copinage au népotisme, en passant par l’octroi du précieux sésame aux militants politiques, alliés, associés et affidés, Tout y est passé. Pour y parvenir, il a fallu contournement du logiciel de gestion des données installé depuis 2004 avec l’opération initiale des 1008 logements sociaux d’ATTbougou de Yirimadio. Conséquence : une grande pagaille dans l’attribution, des doublons et triplons, un membre du gouvernement bénéficiaire, des logements non encore attribués … Un homme est particulièrement indexé dans cette magouille à ciel ouvert : Dramane Dembélé, ministre de l’Urbanisme et de l’Habitat.

Qui trahit une fois, trahira toujours ! Dramane Dembélé, l’arriviste et l’ouvrier de la 25ème heure, avait trahi son parti, l’Adéma, et l’Alliance dans laquelle cette formation politique se trouvait, lors de la présidentielle 2013, en soutenant IBK. Le voici maintenant trahir toute un République à travers la mascarade qu’il a fomentée. Le pot-aux-roses est désormais découvert. Il doit rendre le tablier, à défaut,  IBK doit le démettre du gouvernement.

 

Yves Sangaré

Source: L’Oeil du Mali

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.