Marche d’aujourd’hui 5 juin 2020 : Des diatribes enflammées

Le rassemblement prévu pour aujourd’hui vendredi 05 juin 2020 à 12 h00 à la Place de l’Indépendance par le Front pour la sauvegarde de la démocratie (FSD) associé avec d’autres forces (Coordination des mouvements, associations, sympathisants de l’Imam Mahmoud Dicko -CMAS- et Mouvement Espoir Mali Koura -EMK-) suscitent des vives réactions des Maliens qui voient en cela une tentative de déstabilisation des institutions de la République.

Honorable Abdoulbaki Diallo, Député élu d’Ansongo, membre Groupe Parlementaire VRD : « Après avoir perdu le Nord et le Centre, on perdra Bamako et même les familles »

«Attendons de voir car le pays va mal… Il faut ne moralisation de la société car certains compatriotes ne mesurent pas les conséquences de l’insouciance qui prend forme. …Il faut déplorer qu’Au Mali, tout le monde veut récolter sans avoir semé quoi que ce soit. Si on n’en change pas, après avoir perdu le Nord et le Centre, on perdra Bamako et même les familles. L’appât du gain a eu raison de tous et il faut se rendre à l’évidence que ça ne va pas. Le mieux serait de songer à avoir un bon pied sur lequel danser pour la bonne marche du pays… Sans ça, l’avenir est sombre, car les mentalités et la vie politique doivent être moralisées. Pareil pour l’administration car on ne peut continuer dans ce sens».

Fatoumata Sacko dit Djinè, mouvement Défendons Le Mali : « Se taire quand ils doivent protester transforme les hommes en lâches! »

Je sors de ma réserve que je me suis imposée suite au décès brutal de ma Soeur ( paix à son âme) pour protester contre cette bande de pseudos musulmans et de politiciens aigris qui sont passés à table avant de cracher dans la soupe pour dire que LE MALI EST UNE RÉPUBLIQUE LAÏQUE. Nous avons des mosquées et des églises pour nous rassembler et nous recueillir. La rue n’est pas un lieu de culte et vous n’êtes pas le peuple!!! »

Hamady Sangare dit Ze, Président de l’Association Jeunesse et Alternance (AJA) : « Nous ne voyons aucune utilité à une telle marche »

 

Dans le souci de préserver nos acquis démocratiques, de rester cohérents avec nous-mêmes et nos idéaux de développement de notre commune, de notre nation, nous demandons à tous nos militants et sympathisants de ne pas prendre part à la marche du vendredi 5 juin 2020. Nous ne voyons aucune utilité à une telle marche par ces temps difficiles de la vie de la nation toute entière. Nous n’allons pas nous laisser berner par les mensonges d’activistes ou de chroniqueurs ignorants et méconnus, à la solde de politiques ou de religieux mal intentionnés qui ne cherchent que leurs intérêts. Nous devons rester en marge de toute cette mascarade politico-religieuse pour ne pas être jugés par l’histoire. Ne les laissons pas envahir nos coeurs de haine et de rancoeur pour nous tourner les uns contre les autres. Nous n’avons pas un même agenda ! Préservons-nous contre cette pandémie et aidons le pays à se relever plutôt que de le casser. Chers camarades, restons soudés et clairvoyants, croyons à nos institutions et œuvrons à les préserver pour l’intérêt de tous. Tous pour un Mali prospère et fort ! ».

ISSOUMAILA DIALLO, PRESIDENT DU MOUVEMENT PATRIOTE ARC EN CIEL MALI : « Demander la démission d’un Président démocratiquement élu, dans la plénitude de l’exercice de sa fonction avant terme, est inopportune, inappropriée »

Le Mouvement Patriote Arc en Ciel Mali rappelle si besoin en était encore que SEM Ibrahim Boubacar Keita Président de la République a été démocratiquement élu a l’issue d’une élection démocratiquement organisée, supervisée et validée par la communauté nationale et internationale.

Demander la démission d’un Président démocratiquement élu, dans la plénitude de l’exercice de sa fonction avant terme, est inopportune, inappropriée, susceptible de fragiliser davantage le tissu social en reconstruction.

Certes les meetings, sit-in, marches de soutien ou de protestation sont consacrés, protégés par la loi fondamentale, mais encadrés par une loi organique. Cependant, compte tenu des crises multidimensionnelles que traverse le Mali.

Le Mouvement Patriote Arc en Ciel Mali appelle prestement les auteurs de cette initiative, à sursoir à cette marche.

Le Mouvement Patriote Arc en Ciel Mali demande aux parties en présence, à ouvrir des canaux de communication pour ensemble trouver des solutions susceptibles d’apaiser le climat social déjà délétère. Car l’avenir du pays en dépend ».

Cyrille Adohoun

L’Observatoire

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *