Marché Dabanani : Quand les policiers se font rares !

C’est le constat depuis plusieurs semaines maintenant : les policiers se font de en plus rares au marché Dabanani, précisément au bas de l’immeuble Nimaga, où ils sont régulièrement postés à côté des feux tricolores. Et toujours prompts à racketter les usagers pour des supposés infractions. Et bien, ce n’est plus le cas actuellement. Puisque ces derniers ont- pour l’instant déserté les lieux- qu’ils appellent tristement le ‘’n’damada’’ (entendez par là site d’orpaillage, où les plus chanceux se font du fric).

Police nationale malienne commissariat agent securite brigade surveillance grin thePourquoi  cette absence? Est-ce une décision venue de la hiérarchie ? Nous n’en savons pas trop. Mais, les commerçants et autres usagers du marché Dabanani ont leurs réponses.

Ces derniers estiment que les policiers ont simplement peur de se faire lyncher par la population, depuis le drame causé, il y a quelques semaines, par un policier à Garantibougou,  suite à une brouille entre ce dernier et un chauffeur de Sotrama.

En d’autres termes, c’est la méfiance tout court envers les chauffeurs de Sotrama, et de la population en  général. Et ce n’est pas pour rien. Celle-ci a démontré dans plusieurs circonstances qu’elle est capable du pire.

Ce fut le cas récemment avec les évènements évoqués ci-dessus. La foule déchainée voulait coute que coute en finir avec le policier. Il n’a eu son salut que grâce à un commerçant qui se serait enfermé avec lui dans sa boutique. En voila  des signes qui ne trompent pas.  Les hommes de Kansaye ont donc intérêt à se ressaisir, au risque d’en rajouter à une atmosphère déjà tendue.

A.N’djim

Source: Le Point

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *