Mali, Seydou Badian Kouyaté : Hommage au grand écrivain

A l’occasion du 1er anniversaire de la disparition de l’écrivain et homme politique, Seydou Badian Kouyaté, la troupe théâtrale de la bibliothèque éphémère des éditions Cauris livres lui a rendu hommage à travers une présentation théâtrale sur « La mort de Chaka », inspirée du livre : « Sous l’orage ». La mise en scène de cette pièce a été assurée par des acteurs professionnels.

L’événement s’est déroulé au Mémorial Modibo Keïta en présence de la directrice de Cauris livres, Mme Dramé Kadiatou Konaré, du directeur du Mémorial Moussa Traoré. On notait la présence du ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Tiébilé Dramé, des anciens ministres, de l’épouse de l’ancien président de la République, Mme Konaré Adame Ba, et de nombreux hommes de culture.
Mme Dramé Kadiatou Konaré a expliqué l’importance de la lecture qu’il faut développer pour permettre aux enfants de connaître les écrivains maliens et surtout de rehausser leur niveau d’éducation; d’où, la création de la bibliothèque éphémère de Cauris livres. « Nous avons un programme de lecture avec des petits groupes d’enfants et notre objectif est de faire une bibliothèque de qualité », a-t-elle commenté.

Après l’intervention du directeur de Mémorial Modibo Keïta, la troupe théâtrale de la bibliothèque éphémère de Cauris livres a aussitôt planté le décor royal de l’empire de Chaka avec ses généraux et chefs de guerre. Elle a mis en évidence la grandeur de ce souverain et ses stratégies de guerre pour anéantir ses ennemis. Les enfants ont découvert les qualités de l’illustre écrivain Seydou Badian qui a écrit beaucoup de livres pour parler de l’Afrique, de la tradition et de la grandeur des hommes et femmes de notre continent.
Après la présentation de la troupe théâtrale, plusieurs personnalités ont témoigné de l’engagement et du patriotisme de Seydou Badian Kouyaté. Pour Diadié Yacouba Danioko, ancien ministre de la Culture, c’était une occasion pour faire connaître davantage les œuvres de Seydou Badian Kouyaté qui restent peu connues des jeunes. Co-auteur de l’hymne national et du chant des pionniers, il reste incontestablement l’un des grands écrivains de ce siècle avec des romans comme « Sous l’orage » en 1957 qui met en scène le conflit entre les valeurs traditionnelles et la modernité, «Les dirigeants africains face à leurs peuples en 1965 », «Noces sacrées» en 1977, « La Saison des pièges en 2007 ».
Pour Daouda Tékété, Seydou Badian Kouyaté était un bon pédagogue et surtout un grand visionnaire. Les enfants, membres de la bibliothèque éphémère ont tous exprimé leur satisfaction d’avoir joué la pièce théâtrale sur la mort de Chaka, tiré du livre de Seydou Badian.

Amadou SOW

Source : L’Essor

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *