Mali Kura : le rayonnement de la culture en ligne de mire

La jeune association entend s’appuyer sur la richesse culturelle du Mali comme levier de développement.

 

filles etudiantes eleves  association mali kura

 

 

Fruit d’une mûre et longue réflexion, l’Association Mali Kura a été portée sur les fonts baptismaux en février 2013 par de jeunes maliens soucieux du rayonnement de la culture malienne. Sous le slogan assez évocateur : ‘’le Mali, c’est nous, parce qu’un autre Mali est possible’’, Mali Kura ambitionne gros pour la promotion du Mali culturel. C’est justement pour partager ses objectifs qu’elle a animé un point de presse le samedi 17 mai 2014. Face aux journalistes, Bamby Fall, membre de la commission éthique et réglementation a décliné les objectifs de Mali Kura. Le objectifs, à l’en croire s’articulent principalement autour de la culture et de l’éducation.

Dans le domaine culturel, Mali Kura entend mettre en œuvre plusieurs actions. Il s’agit entre autres, selon Bamby Fall, de la sensibilisation des populations sur l’importance de l’identité culturelle Malienne par le biais de la promotion des valeurs communes à toutes les ethnies dans la reconnaissance de la spécificité de chacune d’elle. Il s’agit également de l’établissement d’une médiation culturelle, de la promotion de la gastronomie malienne à l’échelle nationale et internationale, l’établissement d’un partenariat solide et durable avec les différentes couches de la société malienne.

Allier le ludique au didactique
L’association culturelle entend allier le ludique au didactique. C’est ainsi qu’elle entend s’investir dans un certain nombre d’actions à haute portée culturelle. On peut retenir entre autres la création d’un Kan-Sô ou maison des langues ; la réalisation d’un répertoire sur le patrimoine culturel Malien ; l’organisation annuelle d’une semaine culturelle, l’organisation d’excursions culturelles dans les différentes localités du Mali, la création d’une émission radio hebdomadaire sur l’identité culturelle Malienne, la promotion des différentes écritures (Bambara, N’ko, Maseba…).

Pour sa part, la secrétaire aux relations extérieures de Mali Kura, Fatoumata Kanouté, a informé les journalistes de l’organisation d’une conférence qui marquera la première activité officielle de la jeune association. Prévue le samedi 24 mai 2014, à 15 heures, au centre Djoliba autour du thème’’ l’impact de la culture et de l’éducation sur le développement social d’un pays’’, elle sera animée par Salikou Sanogo, ancien ministre de l’Education de Base, de l’Alphabétisation et des Langues nationales, Abdoulaye Diabaté, artiste musicien et homme de culture, Békaye Sidibé, directeur national adjoint de la Bibliothèque et Madame Dembélé Ouleymatou Sow, présidente de la Fenacof.

Quant au président de l’Association Mali Kura, Soumaïla Lah, il a assuré que son association ne sera pas une association de plus tout comme elle ne servira pas d’arrière-cour politique. Par rapport aux moyens pour mettre en œuvre les multiples actions, le président assure que Mali Kura a les moyens de sa politique. Pour y parvenir, l ‘association s’appuiera sur ses propres moyens ainsi que le coup de main d’un partenaire basé à Dakar. Pour éviter toute influence, Mali Kurua, se garde pour le moment, selon lui, de solliciter l’appui financier de certains partenaires financiers locaux.

 

Autre presse

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *