Mali: heurts post-législatives, deux blessés

Deux jeunes Maliens ont été blessés par balles jeudi en marge d’une manifestation dans le sud du Mali contre les résultats définitifs des élections législatives remportées par le parti au pouvoir, a-t-on appris de sources locales.


Les heurts ont eu lieu à Sikasso, proche des frontières avec le Burkina Faso et la Côte d’Ivoire. La ville est agitée depuis plusieurs jours par des manifestations contre la validation le 30 avril par la Cour constitutionnelle des résultats accordant au parti du président Ibrahim Boubacar Keïta 10 sièges de plus que les résultats provisoires.Les deux jeunes ont été admis à l’hôpital régional de Sikasso, selon une source proche des autorités sanitaires locales.”Les forces de l’ordre sont venues de Bamako, elles ont dégagé toutes les barricades”, a indiqué jeudi à l’AFP Abdoulaye Traoré, notable de Sikasso.”Ils nous ont chassés et ont enlevé toutes les barricades”, a corroboré Souleymane Traoré, étudiant.Au terme de ce scrutin, qui s’est tenu les 29 mars et 19 avril, malgré la crise sanitaire du coronavirus, le parti au pouvoir a remporté 53 des 147 sièges de l’Assemblée nationaleL’enjeu était de garantir une plus grande légitimité à l’Assemblée, qui doit approuver une réforme constitutionnelle prévue par l’accord de paix de 2015, visant à mettre fin à la crise que traverse le pays depuis 2012.Signé par le camp gouvernemental et les groupes de l’ex-rébellion indépendantiste du nord du pays, cet accord prévoit d’importantes réformes, dont une plus grande décentralisation, notamment au bénéfice des populations du Nord.

AFP

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published.