[Mali] 10E ARRONDISSEMENT : La Commissaire Fanta Koné dans l’œil du cyclone des hors-la-loi?

Le commissariat de police du 10e arrondissement de Bamako peut se vanter d’avoir l’un des commissaires en activité les plus compétents de la capitale qui de surcroît est une femme engagée. Plutôt que de remercier le ciel, certains policiers téléguidés et mécontents du vent du redressement qui souffle, remuent ciel et terre pour tenter de saboter les bonnes actions entreprises par la brave Fanta Koné.

 

Décidément, les bandits et autres délinquants ne semblent pas être les seuls à se montrer hostiles contre l’application de la loi et le bon fonctionnement des choses. Le hic est que certains agents de l’Etat même chargés de veiller à la bonne application de cette loi se comportent souvent de façon pas incommode. C’est le constat fait ces derniers temps au niveau du commissariat du 10e arrondissement, où la commissaire principale Fanta Koné se voit dans l’œil du cyclone de certains de ses propres agents pour avoir tout simplement pris certaines mesures de redressement.

En effet, arrivée au 10e arrondissement avec des grandes ambitions notamment pour le bonheur des usagers et de l’ensemble des populations, la commissaire Fanta Koné a d’abord procédé à rétablir de l’ordre au niveau de la section Carte d’Identité en remerciant le personnel civil inutile avant d’opérer une permutation majeure au niveau du poste de contrôle de Sénou. Ces deux mesures salvatrices appréciées par les populations semblent n’avoir pas été du goût d’un groupuscule de policiers et civils concernés. Et dès lors, l’on assiste à des tentatives de sabotage et de dénigrement de toute démarche entreprise par la courageuse et l’expérimentée Fanta Koné dont l’on devrait plutôt saluer la bravoure en cette période d’insécurité grandissante.

Si ces frondeurs tapis dans l’ombre continuent de donner des coups bas, c’est parce qu’ils semblent être téléguidés et entretenus par un parrain sinon une marraine. Selon nos indiscrétions, c’est une autre commissaire, apparemment à l’affût du poste, qui serait derrière ces manipulations pour tenter de déstabiliser Fanta Koné qui a fait du 10e arrondissement l’un des plus enviés des commissariats de la capitale de par sa vision et son sens élevé de responsabilité.

Mais que l’auteur de cette main invisible se détrompe car la commissaire Fanta Koné n’est pas arrivée à la tête du 10e arrondissement par des coups bas mais plutôt pour avoir posé des actes concrets appréciés de toute la hiérarchie. A la bande des mécontents, il n’est pas encore trop tard pour se ressaisir et revenir à la raison car la sanction disciplinaire est légale dans le corps.

A bon entendeur salut!

Alassane Cissouma

Mali Tribune

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *