Mairie du District: Elaboration du programme d’activités 2021

Cet outil de travail doit permettre à la mairie du District d’atteindre ses objectifs clairement définis

La mairie du District de Bamako a tenu du 02 au 05 mars dernier les travaux de l’atelier sur l’élaboration du programme d’activités des services de ladite mairie au titre de l’année 2021, plusieurs fois reportés pour des raisons techniques. L’ouverture des travaux de l’atelier était présidée par le maire du District, Adama Sangré en presence de plusieurs de plusieurs conseillers du district.

Nul besoin de rappeler l’importance d’un outil de travail comme le programme d’activités, bien planifié avec des objectifs clairement définis, a rappelé le maire Adama Sangaré. Pour atteindre le but escompté, nous devons avoir un sens directif,  un plan a t-il dit.

”C’est pour dire tout simplement que la planification est une fonction de base importante et essentielle de la gestion. La procédure ordonnée est possible grâce à la planification. La planification indique la manière dont les objectifs sont atteints et anticipe les activités longtemps à l’avance, c’est à dire que la planification doit avoir lieu avant la fin”, a expliqué le maire Adama Sangare. Et d’ajouter que toutes les activités d’une organisation sont conçues pour atteindre les objectifs définis. Cependant, dira-t-il, la planification oblige l’organisation à se concentrer sur les objectifs à atteindre rapidement. ”Planifier un programme d’activités, c’est le découper en différentes étapes, optimiser le déroulement et le suivi de la réalisation”, a indiqué le maire Sangré. Le présent atelier est une opportunité pour les responsables de la mairie du district de familiariser avec les techniques d’élaboration du budget en mode programmes a t-il souligné. Cet autre challenge qui attend les Collectivités territoriales dans un horizon très proche, a prévenu le maire Adama Sangaré. Il a invité les participants de l’atelier à méditer sur cette allégorie: il était une fois 4 collaborateurs qui s’appelaient : ” Tout le monde”, “Chacun”, “Quelqu’un” et “Personne”. Il y avait un travail important à faire et on a demandé à ” Tout le monde ” de le faire.  “Tout le monde ” s’était retiré dans son coin et faisait le travail tout seul.

Mais en fin de compte, ” Personne” n’a pu présenter un travail satisfaisant.

“Quelqu’un ” se fâcha, parce que c’était le travail de “Tout le monde ” et les résultats ne furent pas atteints.

“Tout le monde ” fit des reproches à ” Chacun”, parce qu’il n’avait associé ” Personne”, a déclaré le maire Adama Sangaré, visiblement mécontent.

Quel est le rapport de cette allégorie avec le présent atelier ?  Me demanderiez vous certainement, a-t-il s’interrogé. Le rapport me parait tout simple : il est impératif pour les agents chargés de l’application dudit programme, de collaborer et de cultiver l’esprit d’équipe, en vue de l’atteinte des objectifs fixés, a-t-il conseillé.

AMTouré

Source: Journal 22 Septembre

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.