Mahmoud Bourry Cisse, Djibril Coulibaly, Seydou Traore et Issouf Tieni Traoré : Des véritables ennemis du développement de la commune de Sanankoroba !

Le maire de la commune rurale de Sanankoroba, Mamadou Zan Traoré, est un homme engagé sans réserve pour le bien-être des populations et le progrès de la commune.

poste-peage-sanankoroba

Pour le bonheur de la population, il a élaboré un plan d’urbanisation. Avec ce minutieux plan, les travaux de creusement des tuyaux de robinet ont commencé. Mais curieusement un faux imam, Djibril Coulibaly et le chef de village de Sanankoroba, Seydou Traoré, avec son faux conseiller Issouf Tiéni Traoré en complicité avec un médiocre géomètre Mahmoud Bourry Cissé ne veulent pas sentir le maire Mamadou Zan Traoré. Dans leurs desseins machiavéliques contre le développement et le progrès de Sanankoroba, ils se sont dressés farouchement contre le plan d’urbanisation et la réalisation du projet.

Le maire de Sanankoroba, Mamadou Zan Traoré, est un homme qui, grâce à l’énorme travail abattu lors de son premier mandat dans le cadre du développement de la commune, a été réélu haut la main pour un second mandat lors des communales du 20 novembre 2016. Travailleur assidu, il promet de poursuivre la modernisation et le développement de la commune de Sanankoroba enclenchée lors de son premier quinquennat.

C’est fort de cela qu’il a fait élaborer par des experts un plan de lotissement de la commune et c’est sur ce plan qu’il travaille d’arrache-pied pour le bonheur et le bien-être de la population. Il a entrepris un vaste chantier de creusement de tuyaux afin que les 26 villages de la commune de Sanakoroba puissent avoir de robinet. Au Mali, le ridicule ne tuant pas, le chef de village de Sanankoroba, Seydou Traoré  appuyé par un faux et escroc imam Djibril Coulibaly et un médiocre conseiller Issouf Tiéni Traoré, pour un dessein malsain et inavoué, s’est dressé contre ce projet.

Ne voulant pas sentir le maire Traoré, il rejette son plan d’urbanisation et fait appel à un faux géomètre Mahmoud Bourry Cissé (il était un fossoyeur qui s’est converti en géomètre) pour élaborer un nouveau plan d’urbanisation dont Issouf Tiéni Traoré qui s’est autoproclamé conseiller du chef de village, s’est permis de constituer une commission pour l’exécuter .

Alors que le plan élaboré par le maire est conforme puisqu’il a été réalisé par un bureau d’expert en géométrie. «  Nous ne reconnaissons qu’une et une seule entreprise habilitée dans le domaine de morcèlement il s’agit du Bureau expert en géométrie de Moussa FANE et son homologue Bakary qui a élaboré le plan d’urbanisation», indique une notabilité de la commune. Avant de s’interroger : « comment comprendre qu’un chef de village peut se dresser contre la réalisation d’un projet d’adduction d’eau ?».

Un combat d’intérêt personnel au détriment de la commune !

A l’analyse de la situation, il ressort que le chef de village et ses complices mènent un combat purement d’intérêt personnel et non celui du progrès et du développement de la commune de Sanankoroba. Le problème réel qui se limite à un combat d’intérêt personnel au détriment de la commune, se pose à cause du 1er conseiller qui a été élu par les 11 conseillers avec 9 voix contre.

« Le chef de village souhaite que la population suive le conseiller n’ayant pas la majorité et moi je ne travaille qu’avec ce que la loi me dit de faire c’est à dire celui qui a la majorité », nous a expliqué le maire Mamadou Zan Traoré. Avant de conclure : « Je réaffirme que je suis ouvert à tous  ceux ou toutes celles qui veulent travailler avec moi pour un développement durable de Sanankoroba ».

Affaire à suivre….

La Rédaction

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published.