Macina : UTILE CHANTIER CITOYEN DE LA JEUNESSE

Ils  étaient au total 95 jeunes leaders du Programme gouvernance locale redevable (PGLR), venus des Régions de Gao, Ménaka, Tombouctou, Mopti et Ségou, à prendre part aux travaux de réhabilitation de la Maison des jeunes de Macina.

amadou koita ministre jeunesse construction citoyenne ps yelen coura discours
Ces travaux avaient été lancé le 12 août sous la présidence du sous-préfet central de Macina, Boubacar Safouné Diarra, en présence de plusieurs responsables locaux, des représentants du PGLR, du président du Conseil régional de la jeunesse et des délégations d’organisation de jeunes, venues des cercles de Niono, Ségou, Macina et d’une foule nombreuse.
Un mois après ce lancement, les jeunes du PGLR sont arrivés à Macina dans le cadre du chantier citoyen de la jeunesse édition 2016. Pendant 10 jours, ils ont retroussé les manches pour donner un coup d’accélérateur aux travaux de réhabilitation de la Maison des jeunes de la localité. Grace à cet apport précieux, l’infrastructure s’est trouvée  à une hauteur qui permettra de terminer les travaux avant le délai initialement prévu.
Cet investissement humain de la jeunesse des 5 Régions citées plus haut, a été salué par le représentant du PGRL, Adama Oulalé, et les autorités administratives et politiques de Macina à travers le préfet du Cercle, Fadjigui Théophile  Coulibaly. Pour ce dernier, c’est toute la jeunesse malienne qui était sur le chantier. Il a mis l’accent sur la participation des jeunes de Ménaka à ce chantier.  Ce qui prouve que le Mali est en train de retrouver son unité. Le préfet n’a pas manqué d’évoquer l’amour que les jeunes des premières années de l’Indépendance avaient pour le pays, et le sacrifice qu’ils ont consenti pour le bâtir.
Mais le chantier citoyen de Macina n’était pas de simples travaux de réhabilitation d’une maison.  Les jeunes leaders du PGLR ont aussi reçu une formation en montage de projets, en économie de la culture et du sport, en gestion des Maisons des jeunes et en leadership. Des formations qui leur permettront de bien mener les activités qu’ils auront à entreprendre. Et pour rendre l’utile à l’agréable, les 95 jeunes leaders du PGLR ont activement pris part sur place aux manifestations marquant le 56ème anniversaire  de l’Indépendance que Macina a fêté avec faste.
Notons enfin que les travaux de réhabilitation de la Maison des jeunes de Macina sont financés par le PGRL pour un coût total de 29 millions  de Fcfa.  Leur exécution est assurée par un consortium d’ONG  (ICCO, OXFAM, SNV, Alphalog/AED).  Cette initiative s’inscrit dans un contexte de crise sécuritaire, humanitaire et sociale qui prévaut depuis plus de 3 ans. Son objectif est de contribuer au renforcement de la cohésion sociale et au développement des Régions du nord (Gao et Tombouctou) et du centre (Mopti et Ségou) par le renforcement de plus de 1 000 jeunes leaders (hommes et femmes) qui vont initier des projets en rapport avec une pratique citoyenne de gouvernance, de redevabilité, de médiation culturelle et d’apaisement des conflits.
C. O. DIALLO
Amap-Niono

Source : L’ Essor

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *