Lutte contre l’insécurité alimentaire : 1.522 tonnes de vivres pour la Commune VI

Cette Commune du District a été durement éprouvée par l’incendie du marché à bétail mardi dernier. Le commissaire à la sécurité alimentaire, Kassoum Denon, a remis un important lot de vivres aux sinistrés

 

Dans le cadre de la lutte contre le Covid-19, le président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta, lors de son adresse à la nation du 10 avril, a décidé d’apporter une assistance et un appui alimentaire de 56.000 tonnes de vivres aux personnes et ménages vulnérables pour atténuer les impacts de la maladie à coronavirus dans notre pays.
Pour concrétiser cette annonce présidentielle, le Commissariat à la sécurité alimentaire (CSA) a entrepris une série d’opérations spéciales d’urgences alimentaires en fonction de l’évolution de la pandémie sur le territoire.
C’est dans cet élan de solidarité que le ministre commissaire à la sécurité alimentaire, Kassoum Denon, a procédé, samedi, dans la cour de l’Opam, à Sogoniko, à la remise symbolique des 1.522 tonnes de vivres destinées aux populations, vulnérables de la Commune VI du District de Bamako et 31 tonnes de vivres, dont 20 tonnes de riz et 11 tonnes de produits alimentaires aux déplacés du Garbal de Faladiè. C’était en présence du maire de la Commune VI, Boubacar Keïta.

En effet, l’opération concerne la première phase de la mise en œuvre de la promesse présidentielle. Elle concerne la distribution de 10.000 tonnes de vivres composés de 5.000 tonnes de riz et 5.000 tonnes de céréales transformées (pâtes alimentaires, farines et semoules de mil et de maïs) pour le District de Bamako et 8.000 tonnes de vivres pour la Région de Kayes. Objectif : apporter aux populations en insécurité alimentaire consécutive au Covid-19, une assistance alimentaire gratuite.
Le ministre commissaire à la sécurité alimentaire a expliqué que la donation constitue un premier programme de 18.000 tonnes destinées immédiatement à donner une réponse alimentaire dans le District de Bamako, les communes voisines et la ville de Kayes qui recevra ses 8.000 tonnes de vivres courant mois de mai. Ces donations, a-t-il poursuivi, continueront aujourd’hui pour s’étendre à d’autres communes du District de Bamako. Elles constituent la première phase des 56.000 tonnes de vivres que le président de la République a annoncé le 10 avril dernier.
Parlant des personnes cibles, le ministre commissaire à la sécurité alimentaire a précisé qu’il s’agit des démunis suite à l’impact du Covid-19 et ceux qui ressentent des besoins alimentaires en ce mois de Ramadan au niveau du District de Bamako.

À l’intérieur du pays, il précisera qu’une commission communale a été mise en place, accompagnée par les services techniques du développement social et l’économie solidaire, de la santé et de l’administration territoriale. Cette commission devra se charger de la distribution avec des critères bien définis dans les documents de référence établis et qui les aideront ensuite dans la distribution au niveau des populations.
Kassoum Denon a assuré que tout sera mis en œuvre pour que ces vivres arrivent à destination. « Les commissions qui seront chargées de distribuer au niveau des différents ménages et des quartiers doivent faire en sorte que les bénéficiaires puissent rentrer en possession de ces vivres », a-t-il recommandé.
L’édile de la Commune VI s’est dit très heureux de recevoir cet important don des autorités au nom des populations éprouvées de sa commune. Boubacar Keïta a promis que ce don ira comme l’a voulu le président de la République aux personnes démunies et durement frappées par la pandémie du coronavirus.

Abdoul Karim COULIBALY

Source : L’ESSOR

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *