Lutte contre les spéculations foncières au Mali : les APM remercient l’ancien ministre Mohamed Ali Bathily pour son engagement

Les Associations pour le Mali (APM) en collaboration avec la coordination du cercle de Kati était face aux hommes de média le dimanche 3 février 2018 au conseil de cercle de Kati. L’objectif était de remercier l’ancien ministre des Domaines de l’Etat des Affaires foncières de l’Urbanisme et de l’Habitat pour son engagement en faveur des intérêts du monde paysan. C’était sous la houlette du président Mohamed Ali Bathily, accompagné par les membres de l’association, et en présence de nombreux invités.

La coordination des APM du cercle de Kati adresse ses sincères remerciements à Me Mohamed Ali Bathily, ancien ministre des Domaines de I’Etat, des Affaires foncières de l’Urbanisme et de l’Habitat pour son engagement en faveur des intérêts du monde paysan.

Le conférencier, Drissa Niaré, d’expliquer que les APM de la coordination de Kati et les paysans remercient et félicitent Me Mohamed Ali Bathily pour son soutien infatigable en faveur des pauvres.

En effet, depuis 2009,  «nous avons dénoncé la spéculation foncière en écrivant aux autorités supposées compétentes et en les approchant, mais hélas, aucune d’elles n’a voulu nous accompagner sauf Me Mohamed Ali Bathily et d’autres personnalités, qui aujourd’hui, sont en activité dont nous aimerons taire ici leurs noms. Nous disons à vous tous que nous cesserons de lutter lorsque nous rentrerons en possession de nos terres illégalement détenues par des agences immobilières avec la complicité d’incompétents agents du service des domaines. Si les sociétés immobilières pensent que nous serons handicapés par le départ de Mohamed Ali Bathily au gouvernement, qu’elles se détrompent. Cela a été l’huile jetée sur du feu. En effet, le mercredi 24 janvier 2018, Mme Ami Guindo appelée Chaidou, propriétaire de Faya immobilière, a tenté de nous tester en essayant d’expulser la population de Diago sur 120 ha. Nous ne savons comment ? On dit que savoir et ne pas faire usage de ce qu’on sait est pire qu’ignorer. Me Bathily a fait profiter les paysans de son savoir en les éclairant et en essayant d’appliquer la loi. C’est ainsi qu’il a porté plainte contre des agents de service des domaines, à savoir l’ancienne directrice des Domaines régionales de Koulikoro, Hilam Niang, et le topographe Mama Kondo pour faux en écriture publique. Mais hélas, aucun d’entre eux n’a été inquiété. Cela prouve que les TF détenus par les agents immobilières telles que Faya immobilières, Damou So. So Bâtiment, Kinty Sarl Banga immobiliers, Ba Diallo Sarl…ont été mal crées. Le titre foncier est définitif et inattaquable selon la loi Amidou Diabate. Les lettres de cession mal fondées de ce même titre foncier sont-elles aussi protégées la même loi ? Sommes- nous dans un Etat de droit ? La mosquée, le centre de santé, le vestibule, le cimetière, le lieu de culte de Diago, sont en position de démolition par la même dame, Ami Guindo, supposée être au-dessus de la loi ».

Il a terminé ses propos en lançant un vibrant appel à l’autorité malienne et à la communauté musulmane à les aider à préserver le droit coutumier et à protéger les mosquées.

Selon le président Bathily, il est grand temps que certaines vérités soient dites dans ce pays. A l’en croire, les révoltes actuelles des populations contre certains juges  et l’emprisonnement quotidien des paysans à cause de  leurs terres par des spéculateurs fonciers, prouvent à suffisance qu’il n’y a pas de justice dans ce pays.

A Kati, il a surtout été question de la spéculation foncière. Après avoir écouté les soucis des paysans venus de divers horizons et d’autres participants à la rencontre, l’ancien ministre a promis de trouver des solutions. Cependant, il les a invités à l’union pour faire face à ce problème.

Selon Bathily,  maintenant qu’il n’est plus ministre, il va tout faire pour mettre les paysans dans leurs droits afin qu’ils puissent posséder leurs terres.

Quant au secrétaire de l’APM, M. Abdoul Malick Ballo a lancé un appel ferme à toutes les coordinations des APM de Kati de se mobiliser contre les spéculations foncières. Il appelle l’opinion nationale et internationale à soutenir les actions engagées afin de préserver les terres de culture et de sauvegarder les exploitations agricoles et pastorales.

Gaoussou Kanté

 

La rédaction 

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published.