Lutte contre la drogue : plus de 1233,402 Kg de cannabis, 204 doses de cocaïne et 387 d’héroïne ont été saisis par la police en 2019

Le Directeur de la Police Judiciaire, porte-parole de la Police Nationale, le Contrôleur Général Joseph DOUMBIA, a animé un point de presse ce jeudi 19 décembre 2019 dans la salle de conférence de la Direction Générale de la Police Nationale. L’objet de cette rencontre avec les hommes de médias était de faire le bilan des efforts engagés par les services de police au titre de l’année 2019 dans le cadre de la lutte contre l’insécurité. Au cours de ce point de presse, le Contrôleur DOUMBIA s’est prononcé sur l’épineuse question du recrutement du concours d’entrée à la Police Nationale.

 

Le constat global qui se dégage pour l’exercice 2019 est satisfaisant. C’est ce qui ressort des chiffres exposés par le Directeur de la Police Judiciaire. Au cours de l’année 2019, la Police Nationale dans le but de mener à bien sa mission régalienne a effectué plusieurs interpellations et saisies d’armes et de stupéfiants.

Dans le cadre de la lutte contre le grand banditisme, les services de Police ont effectué la saisie de 243 armes dont la dernière remonte à la date du 17 décembre dernier avec une saisie d’armes lourdes constituées de 10 roquettes avec leurs charges propulsives à Sogoniko. Des Saisie de produits stupéfiants ont également été réalisées avec plus de 1233,402 Kg de cannabis, 204 doses de cocaïne et 387 doses d’héroïne. Concernant les interpellations, 13 000 personnes ont été interpellées et déférées devant les tribunaux compétents sur toute l’étendue du territoire.

En se prononçant sur le recrutement du concours d’entrée à la Police Nationale, le Contrôleur Général Joseph Doumbia, porte-parole de la Police Nationale, a expliqué brièvement le processus du recrutement qui se passe en cinq épreuves sans lesquelles un candidat ne peut être déclaré admis. Il s’agit : l’épreuve sportive, la visite corporelle, l’épreuve écrite, la visite médicale et l’entretient orale. Il a affirmé que: « par rapport à ce concours initié par le Ministère de la Sécurité et de la Protection Civile à travers la Direction Générale de la Police Nationale, je me permets de croire que c’est l’un des concours qui a été exécuté conforment aux règles de l’art ». « Il y’avait des commissions qui suivaient le traitement et la mise en œuvre du processus de recrutement au niveau régional et la Direction Générale de la Police Nationale n’a fait que capitaliser l’ensemble des résultats et les introduire dans la base de données » a-t-il ajouté. Pour finir il dira que la Direction Générale de la Police Nationale avec l’assistance de ses partenaires et sur instructions du département de sécurité a mis en avant la culture de l’approche qualité dans le traitement de dossiers de recrutement.

Gaoussou Kanté

SourceMalijet

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *