Logements sociaux : Nouvel appartement pour nouvelle vie

Ces logements, en location accession à la propriété, plus ou moins grands, s’intègrent parfaitement dans le paysage et répondent parfaitement aux besoins de la population.

Lundi 20 septembre, c’était le jour tant attendu pour des milliers de familles. Les nouveaux logements sont enfin livrés.5.636 logements qui ne passent pas inaperçus, aux formes contemporaines et que l’on peut apercevoir facilement. Ces logements, en location accession à la propriété, plus ou moins grands, s’intègrent parfaitement dans le paysage et répondent parfaitement aux besoins de la population. Ils permettent la mixité entre personnes seules, familles, jeunes, moins jeunes.

De nombreux sourires égayaient le visage de nouveaux bénéficiaires. Oumar, un des bénéficiaires, a laissé éclater sa joie : « Mon rêve d’avoir un chez-moi s’est concrétisé. Ma maison est vraiment très agréable, très bien conçu ». Nouvel appartement pour nouvelle vie ! Et ces appartements bénéficient d’une finition acceptable. Après plusieurs mois d’attente, le rêve est aujourd’hui une réalité. Ils ont dit à l’unisson un grand merci au chef de l’État Assimi Goïta qui a procédé à la remise officielle des clés des nouveaux logements situés à N’tabakoro.

Trop de candidats, peu d’élus. Au total, 24.696 dossiers déposés sur la table de la commission d’attribution, 16.802 déclarés éligibles alors que l’offre de logements plafonnait à 12.566. Après l’attribution de la première tranche en 2019, 13.859 dossiers éligibles, n’ont pas été satisfaits. La commission a sélectionné les bénéficiaires de cette 2è tranche dans ce lot.

Des installations à ses propres frais

Le ministre Bréhima Kamena s’est montré plus explicite : Les logements sociaux de la première tranche sont occupés à plus de 50%, d’où la nécessité d’aller à la remise officielle des clés permettant de formaliser l’attribution et de commencer le recouvrement des mensualités. La publication de la liste des bénéficiaires de la deuxième tranche se fera dans un bref délai. Pour les logements de type F3, les bénéficiaires doivent payer 45.000FCFA mensuel en plus de l’apport personnel fixé à 234.000Fcfa Les types F4 sont tarifés à 94.000 FCFA par mois, contre 2.050.000 FCFA comme apport personnel. Ces mensualités comprennent, en plus des frais bancaires fixés à 2.000 FCFA, la prime de garantie contre les risques de décès qui s’élève à 4.000 FCFA par mois pour le F3 et 7 000 FCFA pour les F4.

L’urbanisation a entrainé une crise de logements dans les centres urbains. Les spéculations foncières et l’augmentation des loyers qui en sont les corollaires, empêchent les personnes à faible revenu d’accéder à la propriété immobilière. Afin de pallier ce problème, l’Etat malien a mis en place une politique facilitant l’accès des moins nantis aux logements. Toutefois, les habitants de ces nouvelles cités font les démarches auprès des services en charge de l’eau, de l’électricité, pour les installations de ces infrastructures à leurs propres frais.

Fani

Source: L’Informateur

Article Logements sociaux : Nouvel appartement pour nouvelle vie apparue pour la première fois sur Bamada.net.

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *