L’Initiative zéro violence opte pour une élection apaisée, crédible, transparente et libre

L’Initiative Zéro Violence (avant, pendant et après les élections), dans sa quête d’une élection apaisée, crédible, transparente et libre, a organisé un point de presse le mardi 17 juillet  à la Bourse du Travail. Au cours duquel, elle a invité tous les candidats à ne pas inciter la population à la violence au cours de la campagne.

L’élection présidentielle prochaine s’annonce alarmante. La peur d’une crise post-électorale se fait sentir. Afin de contribuer à faire baisser la température, l’initiative zéro violence opte pour une élection apaisée, crédible, transparente et libre.

Après avoir rappelé que le Mali traverse une des zones de turbulence les plus tumultueuses de son existence, le porte-parole de l’initiative zéro violence, Mamadou Sidibé, a affirmé qu’il est « conscient du rôle déterminant que les leaders associatifs, activistes, blogueurs jouent dans le cadre de l’éveil des consciences des populations, ainsi que de la nécessité de leur implication positive dans le processus démocratique».

Selon lui, les prochaines échéances électorales constituent un enjeu historique nécessitant l’implication de toutes les filles et tous les fils du Mali. «Considérant les risques de fractures sociales entre les communautés, la dégradation du niveau du débat politique qui se résume aujourd’hui aux invectives et aux insultes, le désœuvrement de la jeunesse en proie à l’instrumentalisation et à la manipulation. Anticipant sur les appels à la révolte et à la violence auxquels nous assistons de la part de certains leaders politiques et associatifs. Notamment à travers les réseaux sociaux et dans la presse audiovisuelle. Nous portons à la connaissance de l’ensemble des 24 candidats que nous sommes en train de suivre la campagne de chacun d’entre eux et, que cela continuera jusqu’à la fermeture de la campagne», a-t-il déclaré.

Dans ses propos, il a souligné que lorsqu’un candidat ou un de ses représentants s’adonne à des propos ou des actions malencontreuses incitant la population à la violence, aux conflits interethniques, aux conflits religieux, l’initiative zéro violence se donnera les moyens de mener une campagne intensive, demandant à la population de voter contre le ou les candidats qui se seraient rendus coupables de tels propos.

Mamadou Sidibé a enfin lancé un vibrant appel à la retenue à l’ensemble des 24 candidats, et à ne point perdre de vue la situation de fragilité dans laquelle se trouve notre pays.

Korotoumou KARABENTA/Stagiaire

 Soleil Hebdo

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *