L’imam Dicko, hier, au siège de la CMAS : ‘’Le vendredi 19 juin sera le jour de la vérité !’’

En présence de la presse, hier mercredi 17 juin 2020, au siège de la  CMAS, dont il est le parrain, l’imam Mahmoud Dicko a invité ses compatriotes à sortir massivement, sans violence, demain vendredi, pour prouver à la face du monde la maturité du peuple du Mali.

 

Actualité oblige : après la minute de silence en la mémoire des soldats tombés à Bouki-Wéré dans le secteur de Diabaly, à laquelle il a invité l’assistance, l’Imam Dicko a remercié la population pour sa grande mobilisation le 5 juin 2020. Puis, il est entré dans le vif du sujet. A commencer par les adresses à la Nation du Président de la République, Ibrahim Boubacar Keita, et surtout sa main tendue. Laquelle, à son avis, ne l’est pas. Elle a été forcée voire contrainte au lendemain du Rassemblement historique du 5 juin 2020. Encore que cette main n’est en rien comparable à celle du Chérif M’Bouillé Haidara de Nioro qui, elle, est digne d’être caressée. «On tend la main à quelqu’un qui est loin de toi. Ce qui veut dire que son peuple est loin de lui ». L’allusion est claire.

Le dignitaire religieux a décrié la stagnation de tous les secteurs d’activités du pays à cause de la gouvernance actuelle, qui n’excelle que dans la politique de l’opposition des Maliens les uns contre les autres. «Le Mali ne mérite pas ce sort pitoyable….il est temps qu’on sache que l’heure est grave. L’heure est grave ». A l’en croire, «nos militaires ne sont pas des poltrons ». « Le Malien a un génie extraordinaire que l’on ne retrouve nulle part. Interrogez ce génie. Nous sommes capables de faire la paix».

‘’Nous écouterons tout le monde mais pas question de reculer !’’

Selon lui, «le grand rassemblement de ce vendredi 19 juin sera le jour de la vérité».

«Nous allons écouter tout le monde. L’Onu, la Cedeao peuvent venir, nous allons les écouter mais nous ne reculons pas». «Nous n’allons pas détruire ce pays. Nous ne voulons pas détruire ce pays. Nous n’allons jamais nous associer à quelqu’un qui veut détruire ce pays», a-t-il souligné.

Et Mahmoud Dicko invité ses compatriotes à sortir massivement sans violence pour prouver à la face du monde toute la maturité du peuple du Mali, héritier des grands empires et royaumes, des foyers qui ont illuminé l’Afrique et le reste du monde. «On va montrer au monde que nous sommes un grand peuple».

Alpha Sidiki Sangaré

Source : Le Challenger

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *