« Les voix de Bamako » : le soutien de la Première Dame

L’épouse du chef de l’État, Mme KEITA Aminata MAIGA a honoré de sa présence la cérémonie du d’ouverture du Festival international au féminin les voix de Bamako (16 au 18 janvier 2014), le jeudi dernier au Palais de la Culture Amadou Hampathé BA.

Prémière Dame Mali Mme KEITA Aminata MAIGA Festival international féminin voix Bamako

Une manière pour elle d’apporter son soutien à cet événement dont elle est la marraine depuis son lancement; à l’ensemble des acteurs du monde des arts et de la culture et particulièrement aux femmes. La promotrice du Festival, Fantani TOURE, a exprimé ses remerciements à la première dame qui est la marraine de l’événement depuis son lancement.

Outre les nombreuses personnalités qui ont effectué le déplacement, elle a rendu un vibrant hommage aux familles fondatrices de Bamako.

Elle a eu  une pensée pieuse pour notre confrère Modibo KONATE qui a beaucoup travaillé à l’essor du Festival et qui nous a quittés.

En ce qui est de l’édition 2014 du Festival international au féminin « les voix de Bamako », elle a fait savoir qu’elle était placée sous le signe de la paix et de la réconciliation nationale. Un thème d’autant plus important que c’est ce dont notre Maliba a le plus besoin en ce moment. Ce qui en a d’ailleurs fait l’une des priorités du Président de la république.

Fantani TOURE a profité de l’occasion du lancement du Festival pour soutenir qu’il est dédié aux femmes africaines qui luttent pour leurs enfants et pour leur pays. Toutes choses qui expliquent qu’un accent particulier a été mis sur les aide-ménagères. En fait, il s’agissait, à travers l’événement de donner plus de visibilité à cette catégorie socioprofessionnelle trop souvent ignorée dont le rôle est pourtant de plus en plus marqué.

La promotrice a souligné que le Festival « Les voix de Bamako » est une initiative d’un collectif d’artistes réunis au sein de l’Association Kolomba et qui se fixe comme objectifs de valoriser le patrimoine culturel ; permettre au grand public d’accéder à ce patrimoine culture et encourager les brassages et les rencontres culturelles.

Elle a enfin signalé que les invités d’honneur étaient Idak BASSAVE du Burkina Faso et Tiranké SIDIME de la Guinée Conakry. Elle exprimé ses remerciements aux ministres de la Culture, de l’Artisanat et du tourisme, ainsi qu’à l’ensemble des partenaires de l’événement.

La ministre de l’Artisanat et du tourisme, BERTHE Aïssata BENGALY, a exprimé toute sa satisfaction de constater qu’au fil des ans le Festival « Les voix de Bamako » a acquis une certaine maturité pour arriver à s’imposer aujourd’hui comme l’in des événements phares participant au rayonnement culturel de notre pays. Ce qu’elle a imputé au courage personnel de la promotrice ; mais également à la présence à ses côtés de Mme KEITA Aminata MAIGA.

La ministre a fait a souligné que l’assistance de la première dame, au-delà des contingences de la vie, est l’expression la plus concrète de sa volonté de créer la possibilité d’une autre place pour les femmes. Une place qui, a-t-elle précisé, se situe dans la préservation du patrimoine culturel, la lutte pour la paix et la réconciliation, et enfin dans la promotion des produits artisanaux et culturels de notre pays.

Relativement au Festival, a indiqué la ministre, elle est dédiée aux femmes maliennes et africaines. Ce qui ne signifie cependant pas que les hommes sont exclus.

Mais, il est aussi vrai que nous sommes dans une société patriarcale où les pratiques artistiques et culturelles sont souvent à l’avantage des hommes.

Dès lors, le Festival international au féminin contribue-t-il ainsi à changer ces pratiques et perceptions pour donner aux femmes leur autonomie et leur dignité.

Pour terminer, la ministre Aissata BENGALY a associé sa voix aux « Voix de Bamako, pour rendre un hommage appuyé aux femmes artisanes et artistes, en particulier, à toutes les femmes, en général.

Par Bertin DAKOUO

Source: Info-Matin

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *