LES VICTIMES DE LA DÉMOLITION DE LA ZONE AÉROPORTUAIRE NE RECULENT PAS : LES DÉGUERPIS BÉNÉFICIENT DU SOUTIEN DE 12 CHEFS DE VILLAGES

A propos des sujets de préoccupations, les membres de la Coordination des Associations des Déguerpis de Niamakoro-Diallobougou (CADN) étaient face à la presse, le dimanche 11 juillet 2021, dans la zone aéroportuaire.

Le président de l’Union des Associations et des Coordinations d’Associations pour la Défense et le Développement des Droits des Démunies (UACDDDD), M. Soungalo Koné a précisé qu’ils ont été rassurés par les chefs de villages. Selon lui, depuis la création de l’UACDDDD, elle a été confiée aux chefs de villages qui jouent pleinement leur rôle. Il estime qu’ils ont le soutien total de ces chefs de villages. Pour lui, l’UACDDDD ne fléchira pas dans sa mission quotidienne. Le président des déguerpis, M. Amadou Cissé a rappelé que c’est avec des noix de cola que les chefs de quartiers ont donné 750 hectares au Président Modibo Keïta pour servir d’aéroport Bamako-Senou. Selon lui, sous l’ancien Président Alpha Oumar Konaré, au lieu de 750 hectares, ils sont allés jusqu’à 8.720 hectares. Après, ils ont enlevé plus de 1.000 hectares. Il a précisé que dans ce cadre, en 1995, ils ont été victimes de démolitions. Il ressort de ses explications que plus de 4.000 maisons ont été démolies en 1995. Selon lui, quelques temps après, l’ancien Président Alpha même a reconnu que Niamakoro Diallobougou a été démoli sur des bases obscures. C’est ce qui justifie (…)

TOUGOUNA A. TRAORE – NOUVEL HORIZON

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.