Les résolutions 1325 et 2250 et la lutte contre l’extrémisme violent au Mali : 26 jeunes leaders associatifs de la société civile outillés !

Dans le souci de bien outiller de jeunes Maliens sur le contenu des résolutions 1325 et 2250 du Conseil de Sécurité des Nations Unies et de la lutte contre l’extrémisme violent. Field Knowledge International (FKI), Think Peace et West Africa Network for Peacebuilding (WANEP) ont organisé du mardi 6 au mercredi 7 février au restaurant la ‘’Calebasse’’ sis à l’ACI 2000, un atelier d’information et de sensibilisation sur le thème ‘’ les résolutions 1325 et 2250 du Conseil de Sécurité des Nations Unies et de extrémisme violent : rôle et redevabilité des jeunes et femmes au Mali’’.

Ces deux jours d’atelier d’information et de sensibilisation Field Knowledge International (FKI), Think Peace et WANEP ont regroupé une vingtaine de jeunes hommes et femmes leaders d’organisations de la société civile venus des différentes associations de défense des droits humains dans notre pays.
Dans son mot de bienvenue et d’ouverture de l’atelier, le Coordinateur national de Field Knowledge International (FKI) Anicet Allamadjingale a, au nom des organisateurs, affirmé que l’objectif de cet atelier est de contribuer au processus de mise en œuvre des Résolutions 1325 et 2250 du Conseil de Sécurité des Nations Unies et de lutte contre l’extrémisme violent au Mali.
Selon lui, ces deux jours de travaux vont renforcer les capacités de 26 jeunes en les dotant de techniques et outils de plaidoyer sur les Résolutions 1325 et 2250 du Conseil de Sécurité des Nations Unies. De même, ils vont les aider à développer des mécanismes de veille citoyenne pour une application effective de ces Résolutions au Mali tout en renforçant leurs connaissances sur le mécanisme de lutte contre l’extrémisme violent et sur leurs rôles spécifiques en la matière.
Les modules présentés !
Cet atelier d’information et de sensibilisation de Field Knowledge International (FKI), Think Peace et WANEP a été marqué par la présentation des modules aux participants.
Le premier module a été présenté par Mahawa Doumbia de WANEP, il portait sur les femmes et jeunes au centre du paysage de la sécurité humaine au Mali. Ce qui a permis aux participants de comprendre le paysage sécuritaire du pays.
Ce module a été suivi par une présentation faite par Mahamadou Diouara portant sur les résolutions 1325 et 2250 du Conseil de Sécurité des Nations Unies : rôle et redevabilité des femmes et jeunes au Mali, il a permis aux jeunes leaders de mieux comprendre ces deux résolutions.
Il y a eu également une présentation des techniques et outils de plaidoyer et de lobbying, exposée par Almahady Cissé. Ce module a été bénéfique pour les jeunes leaders des associations pour la défense des droits humains dans notre pays parce que, il les a appris comment plaider auprès des partenaires techniques et financiers et du Gouvernement pour la réalisation des résolutions 1325 et 2250 et la lutte contre l’extrémisme violent au Mali.
Enfin les participants ont eu droit à une présentation sur la lutte contre l’extrémisme violent au Mali à partir des textes de références. Cette communication a porté sur les réalisations en la matière, les cas pratiques et le rôle des acteurs par le facilitateur de Think Peace M. Bomba.
L’un des temps forts de cet atelier a été la séance des travaux de groupe sur l’extrémisme violent, la radicalisation, le terrorisme et le partenariat Etat –jeunes.
Les travaux ont pris fin par une remise d’attestations aux participants.
Par Jean Joseph Konaté

LE SURSAUT

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *