Le Réveil Citoyen du Mali veille sur la gouvernance actuelle et veule entamer une série de manifestations si elle ne change pas.

Selon les conférenciers, le Réveil Citoyen du Mali va entamer, très bientôt, probablement après le mois béni de carême, une série de manifestations pour exiger aux gouvernants actuels à sortir le Mali de l’immobilisme. Le dit point de presse a été sanctionné par une déclaration de la plateforme d’associations dans laquelle des propositions pour une sortie de crise durable et profitable pour le peuple malien sont faites dont la tenue d’une conférence d’entente nationale.

parti classe politique drapeau malien vert jaune rouge

C’était ce Lundi dans la salle de conférence du projet jeune de Sogoniko qu’un point de presse a été organisé par le Réveil Citoyen.

Le Réveil Citoyen en tant que plateforme d’association regroupant tous les composantes de la société civile va informer et prendre à témoin l’opinion nationale et internationale par rapport à l’inertie et au silence du gouvernement face aux problèmes actuels du Mali. Il dénonce l’attitude sourde et incompréhensible de l’Etat malien face aux multiples préoccupations du peuple concernant la gestion du pays, le coordinateur national de la plateforme M. Diakité ne semble pas être clément avec la gestion du régime actuel. Selon lui, l’indifférence de l’Etat s’explique par le fait que la nation a un président qui se préoccupe plus du luxe et qui, avec sa famille, pillent les ressources de la nation.  En plus le gouvernement n’envisage rien au moins pour atténuer ces dérives « ce que nous avons surtout remarquer c’est que ce gouvernement est très têtu » a-t-il affirmé.

Selon M. DIAKITE, malgré que des manifestations se tiennent à travers le pays et à l’extérieur, ce gouvernement n’a jamais pris l’initiative d’approcher ses regroupements pour voir ce qui ne va pas. Il a précisé que si l’Etat ne réagit pas face à ses revendications, c’est sûrement qu’il n’y a pas eu assez de manifestations et qu’à leur niveau, ils continueront à accentuer les activités en organisant d’autres séries de manifestations, jusqu’à ce que le gouvernement prend à bras le corps les revendications réelles et les aspirations du peuple malien de façon générale.

Concernant la nécessité d’organiser une conférence d’entente nationale, le coordinateur, Yacouba Diakité dira que : « c’est la solution définitive pour sortir de cette crise que connait la nation malienne ». Avant de renchérie que : « c’est cette conférence nationale qui peut permettre aux maliens d’aller vers l’idéologie de la réconciliation nationale ».

Dans sa déclaration, le Réveil Citoyen du Mali s’alarme et dénonce les dérapages  de la gouvernance actuelle. « Cela fait trois ans maintenant que les maliens souffrent, qu’ils attendent jour pour jour impatiemment, désespérément le bonheur promis par le Président de la République. Cela fait trois ans que le peuple malien est victime de gouvernance chaotique, de mépris, de trahison à grande échelle par les gouvernants. Nous vivons sous le régime le plus incompétent de l’ère démocratique en matière de résultats concrets. Mais c’est l’un des plus performants dans la consommation abusive des ressources du pays sur le dos du citoyen lambda » lit-on dans la déclaration.

Le Réveil-Citoyen entend donc entreprendre des actions de protestations contre les pratiques de la mauvaise gouvernance. Cette plateforme d’associations veut manifester publiquement pour montrer sa force qu’aucun parti politique n’a encore eu le courage de le faire. Nous avons l’impression que  depuis l’investiture de ce dernier, il s’est entouré des cadres véreux pour encourager les mauvaises pratiques. Sinon comment pouvez-vous comprendre, que le Mali dans cette situation délicate post-crise, qu’IBK s’est débarrassé de l’un de ses meilleurs Premiers ministre à sept mois seulement après sa nomination. Il s’agit d’Oumar Tatam Ly dont tous les Maliens reconnaissent son honnêteté et partagent sa vision sur un Mali émergent. Ce sont des hommes valables comme Tatam Ly et Mamadou Igore Diarra ancien ministre des finances reconnu pour sa bonne gestion des finances qu’il faut au Mali. Ces deux personnalités intègres et tant d’autres pouvaient aider à améliorer la gouvernance dont le Mali à besoin en cette période triste pour notre pays. Mais, hélas, l’homme politique a décidé autrement au lieu de privilégier le bien-être et l’épanouissement des maliens, IBK et ses cadres  préfèrent vivre dans le luxe, le confort laissant les maliens dans la pauvreté. L’avenir nous en élucidera.

 

                                                                                                               Seydou Diarra                     

Source: CARREFOUR

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *