Le mouvement pionnier du Mali, socle de citoyenneté et de civisme : Le 19 novembre 2022, les Pionniers du Mali rendent hommage à leurs mentors à la Maison des Jeunes de Bamako

PIONNIER AUJOURD’HUI !
PIONNIER TOUJOURS !

La première loi des Pionniers dit ceci: «Le pionnier aime ses parents et se dévoue à son pays». Pour lier le geste à la parole, l’Association des Pionniers du Mali, par devoir de mémoire et de reconnaissance, organise une cérémonie particulière à l’endroit des hommes et des femmes qui leur ont tendu la main.

Le mardi 19 novembre 1968, un coup d’État militaire renverse le régime de feu Modibo Keïta sur la route de Koulikoro. Quelques heures avant cet évènement tragique, l’homme fort du Mali avait rencontré les pionniers en compagnie de feu Mamadou Diarrah, Député-Maire de la ville de Koulikoro. Jusqu’à nos jours, ils ne sont pas prêts d’oublier cet épisode où l’avenir de la jeunesse a basculé. Depuis, le Mouvement des Pionniers a traversé des moments difficiles au point d’être réduit en Association. Pendant ces moments difficiles qui datent de plusieurs décennies, certaines personnalités du Mali conscientes du rôle joué par les Pionniers du Mali pour la construction nationale n’ont jamais baissé les bras. À travers leur agissement, ils rendaient hommage à la politique de jeunesse impulsée par le Président Modibo Keïta et ses compagnons à la première heure de l’indépendance. Ces patriotes agissaient par la même occasion à la Refondation du Mouvement des Pionniers, socle de la citoyenneté et du civisme.

Au terme de ce constat, l’Association des Pionniers du Mali, reconnue d’utilité publique a décidé de rendre hommage à travers la remise de reconnaissance à ces personnalités à la Maison des Jeunes de Bamako, le samedi 19 novembre 2022, à partir de 9 heures.
Par la même occasion, par devoir de mémoire, une distinction sera remise aux familles des pères fondateurs de cette organisation de jeunesse dont le Président Modibo Keïta était le père spirituel.

Comme nous rappelle Aguibou Diarrah ancien ambassadeur: «Le Mouvement Pionnier est indéniablement le creuset de formation d’une jeunesse porteuse d’espoir, qui doit être engagée pour la renaissance du Mali et de l’Afrique. Elle doit être le continuateur des idéaux des pères fondateurs du Mali indépendant dont l’œuvre fut brutalement interrompue le 19 novembre 1968.

Les articles des lois du Pionnier écrits, il y a soixante (60) ans, demeurent d’actualité surtout en cette période historique de délitement des valeurs qui ont fait la grandeur de ce pays. La jeunesse doit intégrer les valeurs prônées par la loi du Pionnier, à savoir: l’intégrité, loyauté, humilité, amour du pays, esprit de sacrifice, lutte contre l’oppression, combat pour le panafricanisme en vue de réaliser l’unité Africaine».

Aboubacar Eros SISSOKO

Source : L’Inter De Bamako

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.