Le ministre Malick Alhousseini à Kidal : La paix fait son chemin

La ville de Kidal a accueilli, le vendredi 02 décembre 2016, la délégation du ministre de l’Energie et de l’Eau, Malick Alhousseini, lequel a effectué une visite de travail qui consiste à inspecter les besoins en eau et en électricité, afin d’apporter la solution globale. 

malick-alhousseini-maiga-ministre-energie-eau-parti-coren

Accompagné d’une forte délégation notamment des chefs de secteurs de son département à savoir, les membres de son cabinet, le Directeur National de l’Hydraulique, la Directrice Nationale de l’Energie, le PDG de la Somagep, le DG de la Somapep, le DG d’EDM S.A, le ministre Malick Alhousseini a entamé sa visite dans les régions du Nord par la 7ieme région administrative, Gao, le lundi 26 novembre, en vue d’une mission à Kidal.

Une première visite d’un membre du gouvernement, depuis celle de Moussa Mara, le 17 mai 2014 et la signature des Accords d’Alger, les 15 mai et 20 juin 2015.

Il s’agit pour le ministre Malick Alhousseini, à travers cette visite, d’abord, évaluer la situation et de projeter des actions d’urgence pour pallier le déficit énergétique et résorber la crise d’eau de Kidal.

A son arrivée à l’aéroport de Kidal, le Ministre Malick Alhousseini et sa délégation, ont été accueillis par le Gouverneur de Kidal, Koina Ag Ahmadou, le Chef de bureau de la Minusma, Christoph Sevillon, et le Commandant de la Force Barkhane, Freddy Cimic.

Par la suite, la délégation du ministre a été a accueilli par l’Aménokal Mohamed Ag Intallah et une centaine de chefs de fractions, et des représentants toutes les sensibilités politiques.

Faciliter l’accès aux services sociaux de bases

Le Chef coutumier de Kidal, qui, après avoir souhaité la bienvenue au Ministre, dira que cette visite est un geste fort de la mise en œuvre des Accords d’Alger, qui prévoient des actions de l’Etat pour le développement des infrastructures structurantes et l’accès des populations aux services sociaux de base.

A ses dires, Kidal manque d’électricité et d’eau potable. C’est pourquoi, il a exhorté le Ministre à œuvrer pour donner du courant et de l’eau à la  population de Kidal.

Pour sa part, le Ministre Malick Alhousseini a transmis les salutations fraternelles du Président Ibrahim Boubacar Keita à l’Amenokal de Kidal, avant d’ajouter que les services techniques de son département ont entrepris des missions d’évaluation des installations d’eau et d’électricité d’où la portée de sa mission.

En effet, il ressort que les réseaux de distribution et de desserte ont été très fortement endommagés par la crise sécuritaire que notre pays a connue.

Après évaluation, un besoin urgent de financement de 5 milliards pour rendre opérants les systèmes d’eau et d’électricité s’avère nécessaire, selon le ministre qui assure que les services publics de l’électricité et de l’eau, financeront les travaux.

Ensuite, la délégation du ministre s’est rendue au siège de la CMA où il a été accueilli par le président de la Coordination, Bilal Ag Acherif, en présence d’Alghabass Ag Intalla, Hassane AG Fagafa, Attaher Ag  Sidalamine et d’autres leaders des groupes armés du Nord.

Ici, le ministre a transmis les salutations fraternelles du chef de l’Etat au bureau politique de la CMA avant de préciser les raisons de sa mission dans les régions du nord, sur l’initiative du Président Ibrahim Boubacar Keita, pour la réhabilitation et l’amélioration du service de l’électricité et de l’eau potable.

S’agissant toujours de l’eau et d’électricité, Malick Alhousseini leur dira que les évaluations ont été faites, les coûts ont été estimés et l’Etat du Mali prendra toutes les dispositions pour assurer la fonctionnalité de  ces services publics à Kidal tout comme à Sikasso ou Tombouctou, et entre autres.

Le respect de l’Accord de paix             

Aussi, le président Bilal Ag Acherif, après avoir félicité le Ministre pour son périple dans les régions du Nord, dira que, la CMA est toujours dans l’esprit de l’Accord de Paix issu du processus d’Alger.

« Si cette visite entre en droite ligne des stipulations des Accords, il faudrait veiller à entreprendre des missions similaires dans les autres régions du nord, notamment à Taoudeni et à Ménaka », a souhaité Bilal Ag.

Pour Bilal Ag, la mise en œuvre du volet politique et institutionnel de l’accord connait une retenue qu’il convient de corriger.

Il faut que l’Etat veille à la mise en place diligente des Autorités intérimaires de Kidal et dans les autres collectivités des régions du Nord, a estimé le président de la CMA.

Cette visite du ministre a été bénéfique pour la population de Kidal, « car Kidal est une ville du Mali et ne peut plus être regardée en monstre », a déclaré l’honorable Alghabass Ag Intallah qui réclame vivement le retour rapide de l’administration dans la ville de Kidal.

Amara BATHILY

 

Source : L’Observatoire

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published.