LE DISTRIBUTEUR DE PHEDIE A N’DENBOUGOU : Quand l’Office du Niger embrouille les producteurs

Le distributeur de Phédié dans la zone office du Niger à N’Denbougou est au cœur d’un conflit terrible opposant la direction de l’office du Niger et un producteur rizicole dans la zone de N’Dalli Werè, N’Débougou. La direction de l’office du Niger serait impliquée dans une histoire folle, mais de gros sous sur les travaux dans le distributeur de Phédié dans la zone rizicole de N’Dalli Werè, N’Débougou.

plaine rizicole agricole office niger riziculteurs champs vergé

Selon nos informations, la direction de l’office du Niger qui a la responsabilité de réaliser les travaux pour faciliter l’irrigation et le drainage de l’eau à travers les champs s’est dite incapable de réaliser les travaux du distributeur de Phédié. Pour donc continuer à exploiter son champ, un particulier du nom de M. Mamadou Cissé s’est engagé, après autorisation de la même direction de l’Office du Niger, à réaliser une grande partie de ce distributeur (Phédié) pour alimenter son champ à plusieurs dizaines de millions de nos francs. Vraisemblablement, certains agents de la direction de l’office du Niger auraient fait sortir l’argent destiné à ces mêmes travaux sur le distributeur Phédié.

Pour encourager donc M. Mamadou Cisse, certains exploitants se sont joints à lui pour payer les travaux. Mais, l’un des exploitants qui a son champ là-bas et qui n’est autre que Bakary Togola, non moins président de l’APCAM, a refusé niet de payer  les contributions pour creuser le canal (distributeur de Phédié). Comme le ridicule ne tue plus au Mali, c’est le même Bakary Togola qui fait le forcing en complicité avec certains agents de l’Office du Niger pour prendre de l’eau dans «le canal» de M. Mamadou Cissé.

Après le refus de ce dernier de donner de l’eau à Bakary Togola sous réserve d’une action de justice contre lui, voilà que l’office trouve un financement colossal du jour au lendemain pour le même distributeur (Phédié), mais qui ne bénéficient que les champs de Bakary Togola en grande partie.

Dans une lettre adressée à M. Mamadou Cissé en date du 31/07/2014 et signée des mains du président directeur général, l’Office du Niger reconnaissait les désagréments subis par M. Cissé et promet de tout faire pour le remettre dans ses droits : «Nous sommes conscients des gros efforts que vous avez déployés pour la réalisation de ces infrastructures… ce qui concerne les désagréments que vous avez subis à la suite des travaux de recalibrage engagés par l’office du Niger, je vous suggère de rencontrer la direction générale de l’Office du Niger à Ségou à une date de votre convenance pour des échanges de points de vue afin d’aboutir à une solution consensuelle», disait la dite lettre. Mais de cette date à nos jours, rien n’a été fait pour remettre M. Cissé dans ses droits.

Selon les dernières informations, M. Cissé et la direction de l’Office du Niger se retrouveront bientôt devant les tribunaux pour tirer toute cette affaire au claire.

A suivre donc !

 

Abass BA

Source: L’Express de Bamako

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.