Lancement du programme de pré-recrutement des diplômés sans-emplois ! 105 demandeurs d’emploi bientôt formés

Le groupe Proveqtüs en partenariat avec l’ANPE (Agence Nationale Pour l’Emploi) a procédé au lancement officiel du programme de pré-recrutement de 105 demandeurs d’emplois au sein de la première Entreprise d’Entrainement ‘’ACEXPRO’’ créée au Mali.

Pour sa contribution à la mise en œuvre de la Politique Nationale de l’Emploi, l’Agence Nationale Pour l’Emploi (ANPE) exerce la mission d’intermédiation à travers l’emploi salarié et l’auto-emploi. Son objectif est de favoriser le rapprochement de l’offre et de la demande d’emploi par la mise en place d’un mécanisme adéquat d’accompagnement, d’orientation et de conseil des demandeurs d’emploi et des entreprises. Pour répondre à ce souci et au regard des recommandations du 1er Salon Régional de l’Intermédiation (SARI 2017) tenu les 25,26 et 27 septembre 2017 à Bamako, l’ANPE a signé une convention avec le groupe Proveqtüs qui intervient dans le même domaine afin de conjuguer leurs efforts dans l’employabilité des demandeurs d’emploi au sein d’une entreprise d’Entrainement appelée ‘’ACEXPRO’’.

Selon Ibrahim Ag Nock, Directeur Général de l’ANPE, ce programme vise à favoriser par la pratique des fonctions et activités d’une entreprise réelle, l’intégration au travail et à l’entrepreneuriat des demandeurs d’emplois afin qu’ils puissent gagner leur vie, participer à la vie économique et sociale et accéder à leurs responsabilités d’adultes.

Pour lui, ces 105 pré-recrutés seront formés, outillés et prêts en situation professionnelle en entreprise.

« Il reste entendu que pour favoriser l’employabilité optimale chez de nombreux demandeurs d’emploi, il faudrait les aider à développer les compétences qui leur font défaut ainsi que des aptitudes entrepreneuriales par des outils appropriés d’insertion en emploi », a expliqué le DG de l’ANPE. Qui dira que c’est ce qui leur permettra de se familiariser au monde du travail, aux tâches à exercer tout comme les étapes du plan d’affaires et du lancement d’entreprises.

« C’est ce que notre partenaire Proveqtüs a proposé à travers son offre technique et qui a acquis notre adhésion. Ce partenariat ANPE- Proveqtüs a pour objectif de mettre en place un contrat pluriannuel reconductible pour la mise en œuvre de plusieurs éditions par an du programme de pré-recrutement des demandeurs d’emploi dans le District de Bamako… », a-t-il précisé. Avant d’ajouter que la mise en chantier de ce projet s’est matérialisée à la suite d’un long processus allant de la signature de la convention à la sélection des demandeurs d’emploi. A la suite de la signature de la convention ANPE-Proveqtüs dit-il, l’ANPE a lancé un appel à candidatures de professionnalisation de pré-recrutement en Entreprise, d’entrainement dans 11 domaines professionnels de spécialisation.

A en croire Ibrahim Ag Nock, les besoins identifiés des entreprises ont été répartis en sept (7) filières correspondant aux profils des demandeurs d’emploi recherchés qui sont entre autres, le secrétariat-assistant de direction, l’informatique, les techniciens spécialisés, l’électromécanique, le commerce et marketing et la logistique.

Maouloud Ben Kattra, ministre de l’Emploi et de la Formation Professionnelle pour sa part dira qu’au Mali, l’emploi des jeunes est aujourd’hui inscrit au sommet des préoccupations du gouvernement, des partenaires techniques et financiers, des acteurs locaux impliqués et des organisations de solidarité internationale. Selon lui, les conséquences d’un chômage rampant et du sous-emploi ne sont pas à sous-estimer car c’est ce chômage qui conduit à aggraver les problèmes sociaux sérieux comme la délinquance, la criminalité, l’instabilité sociale entre autres.

« Pour résorber ce chômage, l’économie doit créer des emplois accessibles surtout aux jeunes car au Mali, 90% de la population active n’est pas dans un registre d’économie salarié »,a-t-il déclaré. Avant de souligner qu’ils ont accueilli avec beaucoup d’intérêt, le projet du réseau canadien des Entreprises et du groupe Proveqtüs afin de créer au Mali, la toute première entreprise d’entrainement qui est une Entreprise modèle utilisée comme Centre de formation pratique, pour placer des personnes sans emploi dans un contexte professionnel réel.

« On apprend en pratiquant. Son concept permet à chaque participant, par le biais de l’entrainement dans un poste de travail, de mettre à jour ses connaissances et d’acquérir une expérience pratique professionnelle de travail », a fait savoir le ministre de l’Emploi et de la Formation Professionnelle.

A noter que cette première promotion du projet a coûté à l’ANPE la somme de 23.800.000 FCFA couvrant les frais pédagogiques, d’établissement des programmes de formation, de formation pratique en métiers et la mise en situation réelle des demandeurs d’emploi sélectionnés. Ce projet a été rendu possible grâce à l’accompagnement du Réseau Canadien des Entreprises d’Entrainement (RCEE) et du réseau mondial PEN international basé en Allemagne

Fatoumata Fofana

La rédaction

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published.