La police de San en tête du peloton dans la lutte contre le banditisme : 60 arrestations opérées entre le mois de janvier et septembre 2014

En marge de l’émission  » ma cité en marche  » consacrée au maire de la commune urbaine de San, nous avons joint le commissaire de police de San, Mohamed Lamine Cissé, pour échanger avec ce dernier sur l’évolution de la situation sécuritaire et de la lutte contre le banditisme dans sa circonscription.

policier corrompu cicr negocie vol police nationale

D’entrée de jeu, le Commissaire Mohamed Lamine Cissé dira qu’avec l’accompagnement des autorités locales et administratives le niveau de la sécurité dans la cité de Santoro et Karantela est satisfaisant.

Cependant, il a énuméré quelques prises effectuées par ses éléments dans le cadre de la lutte contre le grand banditisme. Ainsi, il a déclaré que la bande de Ousmane Traoré, de nationalité ivoirienne, spécialisée dans le vol de motos et le cambriolage ont semé la terreur chez les populations de la ville de San pendant plus de deux mois. Cette bande a été démantelée suite à la plainte de Daouda Coulibaly, victime de vol par effraction dans sa boutique dans la nuit du 14 au 15 septembre 2014. Après le constat et suite à leur réseau d’informateurs, les hommes du commissaire ont procédé à l’interpellation du chef de la bande Ousmane et de son complice Moussa Traoré. Les perquisitions au domicile de Moussa ont donné un sac de savons (Kabakourouni) et d’autres articles, tous déclarés par Daouda Coulibaly. Le commissaire Mohamed Lamine Cissé a rassuré que ces deux malfrats méditent sur leur sort à la maison d’arrêt de San.

Et, d’ajouter que dans la journée du 14 septembre 2014, un individu répondant au nom de Pascal Ouedraogo de nationalité burkinabé a été interpellé par ses éléments en possession de matériels informatiques. Après vérification ces matériels avaient été déclarés par Salif Dao, commerçant de son état, à la suite du cambriolage de sa boutique.

Toujours dans le chapitre des cas de vols avec effraction, le commissaire a laissé entendre que le 9 octobre dernier aux environs de 14 heures, Sambou Bamba a signalé à la police que sa boutique a été dévalisée dans la nuit du 8 au 9 octobre, la victime a déclaré que les visiteurs nocturnes ont emporté des téléphones portables, des cartes mémoire et des clés USB. Aussitôt informés, les enquêteurs ont activé leur réseau d’informateurs pour traquer les éventuels auteurs de ce forfait. À ses dires, le même jour, les investigations ont conduit à Baba Kanakono et Mamadou Traoré, deux personnes connues déjà des services de renseignement de la ville. Les perquisitions à leur domicile ont permis de retrouver plusieurs téléphones sans carte SIM et une importante quantité de cartes mémoire et de clés USB.À l’entendre, la police de San a élucidé un cas de double assassinat sur deux vieillards grâce à l’implication de la population. Et, de poursuivre que ces deux personnes ont été abattues par un individu qui se faisait passer pour un fou au marché de San.

Pour le commissaire Mohamed Lamine Cissé, malgré les difficultés d’ordre logistique la police de la cité Santoro et Karantela a procédé à plus de 60 arrestations entre le mois de janvier et septembre 2014.

Pour finir, il dira que la collaboration de la population, à travers des dénonciations, est très importante dans la lutte contre le banditisme. Il a déclaré que toutes les activités que la police mène se font en commun accord avec les autorités locales et administratives. Et, d’ajouter que la police lors de ses patrouilles est toujours assistée par la mairie de la commune urbaine de San à travers des dotations en carburant.

Boubacar PAITAO

SOURCE: L’Indépendant  du   30 oct 2014.
Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.