La fondation Maliko : Une organisation caritative au service du développement social

Fondée sous la clairvoyance de Mamadou dit Bokôrè Sy Savane, qui fait de la charité un devoir, un sacerdoce, la fondation Maliko est une structure à but non lucratif qui œuvre pour l’entraide, la solidarité, la lutte contre la précarité au Mali.

 

Créée il y a de cela deux ans, la fondation Maliko se fait illustré déjà par ses nombreuses œuvres caritatives dans notre pays. Comme signalé plus haut, l’initiative est de Mamadou dit Bokôrè Sy Savané avec certains de ses proches collaborateurs. Selon lui, c’est Moussa Mara, bien avant qu’il ne soit premier ministre, de retour d’un voyage en Turquie, qui lui a insufflé l’idée. C’est ainsi que la fondation a vu le jour pour la prise en charge des plus démunis, des enfants en situation difficile et des veuves. La fondation intervient dans beaucoup de domaines qui sont entre autres la santé, l’éducation, l’aide d’urgence, l’aide alimentaire.

 

Ainsi, elle a offert en 2013 plus de 5000 bœufs et des dons de plus de 13 millions aux populations déplacées du nord, procédé à l’opération de plus de 5000 cas de cataractes chez les personnes âgées à travers le Mali. Cette année, pendant le mois de ramadan, la fondation a procédé à la distribution de vivres à 200 familles de la capitale dont 100 familles sur la rive droite et 100 autres sur la rive gauche. Ces dons étaient composés de riz, de sucre, du thé, du lait, de l’huile et des dattes. L’objectif global de cette fondation, selon son président est l’entraide, la solidarité pour souder le cordon social au Mali.

 

La fondation est prête à   accueillir toutes les   personnes de bonne volonté qui désire utiliser ses biens pour un but humanitaire. Selon le président, les frais d’adhésion s’élèvent à 5000F CFA par an.

 

Il faut signaler que cette fondation vient renforcer les œuvres d’une personne qui s’est fait remarqué depuis longtemps par ses actions de bienfaisance, surtout la donation des dizaines de moutons à chaque fête de tabaski pour les personnes démunies.

Moussa Diarra

SOURCE: La Révélation

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.