La directrice exécutive de ONU-femmes a rencontré les femmes du mali, hier : Les femmes demandent 15% des fonds promis par les bailleurs

Une rencontre d’échanges et de partage entre les femmes du Mali et la directrice exécutive de Onu-femmes en visite dans notre pays a eu lieu, hier dans l’après-midi, au siège de la plate-forme de veille des femmes pour les élections sans violences et équitables au Mali.

 

directrice exécutive ONU femmes mali ministre promotion femmes enfants famille sangare oumou bah.

La rencontre a enregistré la présence du Ministre de la Promotion de la Femme, de la Famille et de l’Enfant, Mme Sangaré Oumou Bah. Cette rencontre a permis d’aborder les thématiques telles que les droits des femmes et violences basées sur le genre, la participation politique des femmes.

 

 

Le porte-parole des femmes du Mali, Nana Cissako a retracé le cadre des violations des droits des femmes par l’occupation des trois régions par des djihadistes. Elle a profité de cette occasion pour déplorer la situation précaire des femmes malgré les efforts consentis. Ce fut l’occasion pour dénoncer le faible niveau d’engagements et de militantisme des femmes.

 

 

Selon la présidente de la plate-forme, cette visite donne de l’espoir aux femmes du Mali dans le combat de l’émancipation. Il faut rappeler que la directrice exécutive de Onu/Femmes est au Mali dans le cadre de la mission du secrétaire générale des Nations Unies, Ban Ki-moon dans notre pays. Les différentes organisations de femmes qui ont pris part à cette rencontre avec la haute personnalité Onusienne sont la Cafo, Wildaf, Apdf, et les femmes battues …

 

 

Dans leur intervention les premiers responsables des organisations féminines ont plaidé pour la promotion et la protection des droits de l’homme. A cet effet, elles ont évoqué tous les textes relatifs à cette protection. Ce fut aussi l’occasion pour les femmes maliennes de revendiquer l’allocation des 15% des fonds de la relance économique promis par les bailleurs de fonds.

 

 

La rencontre a permis d’aborder l’impact de la crise politique et sécuritaire sur les femmes. Le développement des compétences des femmes n’a pas été oublié. La haute personnalité des Nations Unies a profité de cette occasion pour saluer le mérite des femmes du Mali.

Laya DIARRA

 

SOURCE: Soir de Bamako
Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *