La 11ème édition de la FEBAK 2015 se poursuit : Les exposants satisfaits du niveau de l’organisation et de l’affluence

Au parc des expositions de Bamako où se déroule la 11ème édition de la FEBAK s’il y a un aspect qui fait l’unanimité des exposants et même des visiteurs, c’est sans nul doute la bonne organisation de ce rendez-vous commercial. Dans l’ensemble l’affluence est acceptable, même si certains exposants espèrent sur une prolongation jusqu’à la fin du mois.

 foire exposition bamako febak marche vendeur rue marchand logo

Le plus grand rendez-vous commercial du pays, la FEBAK est mis à profit par de nombreuses entreprises nationales, de simples commerçants, des organismes d’encadrement intervenant dans divers secteurs pour faire connaitre leurs produits. Un tour dans certains stands permet de se rendre compte des attentes des uns et des autres en participant à cette foire qui se caractérise par une grande diversité des produits proposés aux visiteurs.

Pour faire connaitre un nouveau produit

Au stand de la Nouvelle Brasserie  de Bamako (NBB), Mahamed Traoré exprime son satisfecit par rapport à la bonne organisation de l’édition 2015 de la FEBAK. «  Le but de notre participation n’est pas de vendre sur place, mais de faire connaitre nos produits  par le public. Nous mettons un accent particulier sur notre nouvelle gamme de produit qu’est la boisson Planète  lancée il y a quelque dix mois. A côté de cette boisson, on dispose d’autres gammes  » explique notre interlocuteur.

  1. Traoré d’ajouter que cette année la foire est mieux organisée, le cadre est propre, les exposants sont à l’aise et les visiteurs sont contents. «  Il y a beaucoup d’affluence. Nous pensons qu’il faut prolonger la foire au-delà du 25 janvier car certains exposants sont arrivés en retard. Donc une prolongation sera une bonne chose  » a conclu Mohamed Traoré.

A quelques stands de lui, nous avons croisé, Mohamed un bijoutier qui se dit international entre le Mali et le Niger. Il était en train même de s’installer  sur un stand libéré par les professionnels marocains qui avaient pris congé de la foire.  » Je ne peux rien dire pour le moment. Je m’installe comme ça. Je fonde beaucoup d’espoir sur une prolongation pour faire de bonnes affaires  » a-t-il déclaré.

 

Le Saint Coran et d’autres livres islamiques se vendent comme du petit pain

Dans son stand, Jama’at islamique Ahmadiyya propose des exemplaires du Saint Coran et de nombreux livres sur l’islam. Née au Pakistan et présent dans 206 pays, ce mouvement islamique est présent au Mali depuis plusieurs années.

«  La FEBAK se passe bien. Seulement, on a le regret de ne pas pu recevoir le président IBK dans notre stand à qui on avait réservé des livres islamiques  » dira l’un des responsables de ce stand, Harouna Traoré.  Par rapport à la vente, il dira que leurs livres se vendent très bien. Il dira que le Saint Coran est très sollicité. Jama’at islamique dispose des traductions du Saint Coran dans plus de 70 langues étrangères et envisage même de le traduire en bambara.  » Notre stand vise à vendre au maximum les ivres sur la religion musulman afin que les gens puissent l’a connaitre et savoir que l’islam est une religion de paix  » a ajouté Abdoulaye Ouédraogo.

Le missionnaire en chef de la Jama’at au Mali, Mahmood Nasir Saqid de renchérir :  » Le prophète (PSL) est le seul maitre capable de donner le meilleur enseignement à l’humanité. .. Nous condamnons les actes terroristes de Paris contre Charlie Hebdo mais, il faut dire que la liberté sans condition conduit au dérapage. Lorsque ta liberté dérange d’autres, ce n’est plus de la liberté. Il n’y a pas une autre religion qui fait plus de la paix que l’islam « . S’agissant  de ceux qui se battent au nord du Mali et au Nigéria au nom de l’islam, Mahmood Nasir Saqid dira que ceux-ci ne sont que des égarés qui se servent de cette religion pour leurs intérêts personnels.

Pour une prolongation jusqu’à la fin du mois

 

De son côté, Zalé, Léopold, tradi-thérapeute trouve que les affaires ne marchent pas assez à la foire comme il le souhaitait.  » C’est vrai que l’organisation est bonne, il y a eu de la publicité, il y a des visiteurs, mais pas beaucoup d’acheteurs. Les gens n’ont pas d’argent. Je pense que le moment a été un peu mal choisi. On devrait l’approcher à la fin du mois et j’espère qu’il y aura  une prolongation comme  annoncée lors de la cérémonie d’ouverture. Sinon nous sommes conscients de la qualité de nos produits qui soignent diverses maladies. Les foires étant des évènements promotionnels  nous en profitons pour baisser les prix » a-t-il ajouté.

Du côté des visiteurs, on ne doit point à la qualité des produits. Mais certains pensent que les prix de certains articles sont abordables et d’autres n’ont pas. Ainsi, Mariam Samaké, une managère qui a fait le tour du salon estime que les prix des équipements de ménages sont plus accessibles mais trouvent que les coûts des téléphones portables sont plus chers.

MacroWaste, une nouvelle façon de faire l’assainissement

MacroWaste est une entreprise d’assainissement initiée par deux jeunes maliens expatriés aux USA où ils détiennent une société du genre. C’est forte de cette expérience, que ces jeunes (Abdoulaye Tangara et Lamine Dembélé) ont voulu innover le secteur de l’assainissement notamment à Bamako. Ainsi, leur présence à la FEBAK vise à faire connaitre cette nouvelle unité basée à Sotuba en face de l’UMPP.

Leur unité dispose  de camions modernes et ils ont formé plusieurs jeunes dans l »enlèvement des ordures. Pour cela, ils proposent gratuitement aux ménages des poubelles en plastique. C’est la prestation, c’est-à-dire l’enlèvement mensuel des ordures qui est payé en fonction de la taille de la poubelle. M. Dembélé, l’un des promoteurs se félicite de l’organisation de cette foire qui donne l’occasion à des jeunes entreprises comme la leur de se faire connaitre par le grand public.

Youssouf CAMARA

 

Source:  L’Indépendant

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.