Koulikoro : LES FEMMES FORMEES AUX TECHNIQUES DE LA TEINTURE MODERNE

Tout comme dans les villes, la teinture moderne est devenue une des activités les plus en vue dans les campagnes. De plus en plus de femmes rurales abandonnent les vieilles pratiques au profit des techniques modernes de teinture. Elles s’exercent à maitriser cette activité propre à constituer l’une des principales sources de revenus des femmes. Cet objectif a incité la coopérative Faïda de Kati Malibougou, à environ 80 km au nord-ouest de Koulikoro, à demander à la direction de l’ANPE d’organiser une session de renforcement des capacités de ses membres aux techniques et pratiques en teinture moderne afin de contribuer à leur épanouissement.

bazin riche vetement tissu gala teinte

Cette session qui s’est déroulée du 17 au 26 juin, a regroupé 20 femmes de la coopérative Faïda pour permettre l’acquisition de compétences nécessaires à l’exercice de la teinture moderne, le renforcement de leur employabilité, la création et la pérennisation d’emplois, entre autres.
La session a également permis d’identifier et de distinguer le matériel de teinture, de maitriser les couleurs et les modèles, de comprendre le dessin à bougie, de maitriser les systèmes d’attache, d’attirer et de fidéliser la clientèle.
Cette session, a souligné le directeur régional de l’ANPE, El Hadj Bréhima Sidibé, s’inscrivait dans les missions de sa structure : concevoir et mettre en œuvre des mécanismes et des actions destinés à assurer la promotion de l’emploi notamment l’emploi féminin.
« Durant cette période difficile de la crise de l’emploi, surtout celui des femmes, cette session vient nous réconforter et nous donner de l’espoir », a souligné Mme Diarra Djénéba Traoré, la présidente de la coopérative Faïda de Malibougou, avant de remercier l’ANPE et toutes les autorités qui ne cessent de défendre la cause des femmes.
Les sessions d’ouverture et de clôture se sont déroulées sous la présidence du président du conseil de cercle, Mamadou Traoré, et en présence du maire Makan Makoumba Diabaté.
A. MAIGA
AMAP-Koulikoro

source : L ‘Essor

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.