Kidal à l’heure de la reconstruction : Le PIDRK pour redonner vie aux activités agro-pastorales

 

Oumar Ibrahima Toure commissaire securité alimentaire parti apr Programme Integre Developpement Rural Region Kidal pidrkAprès la signature de l’accord pour la paix et la réconciliation nationale, l’heure est aujourd’hui au démarrage des activités génératrices de revenues à Kidal. Pour relever ce défi de développement auxquels les populations sont confrontées, le gouvernement du Mali et la Banque Ouest Africaine de Développement (BOAD), à travers le Commissariat à la Sécurité Alimentaire (CSA), ont décidé de poursuivre le Programme Intégré de Développement Rural de la Région de Kidal (PIDRK) dans le but d’atténuer la souffrance des populations de la 8ème région et consolider la paix. Le budget 2016 du programme, qui s’élève à 1 842 732 089 FCFA sur une période de 18 mois, a été examiné et validé, le 3 mars 2016 dans la salle de conférence CSA, lors de la huitième session de son Comité de Pilotage sous la présidence de Oumar Ibrahim Touré, Ministre Commissaire à la Sécurité Alimentaire.

La huitième session du Comité de Pilotage du Programme Intégré de Développement Rural de la Région de Kidal s’est tenue le jeudi dernier au siège du Commissariat à la Sécurité Alimentaire. Présidée par le Ministre Commissaire à la Sécurité Alimentaire, Oumar Ibrahim Touré la session a réuni des élus, le Gouverneur de Kidal, des représentants de départements ministériels et le personnel du Commissariat à la Sécurité Alimentaire. Elle a examiné puis validé le programme de travail et le budget 2016 du PIDRK qui s’élève à 1 842 732 089 FCFA sur une période de 18 mois allant de janvier 2016 à juin 2017. Le Programme de Travail et le Budget annuel adoptés par la réunion visent à achever des investissements importants pour la huitième région, notamment  48 points d’eau pastoraux et 20 ouvrages de franchissement.

L’occasion a été saisie par le Ministre Touré de souligner l’effort déployé par le Programme qui a continué à accompagner les populations malgré les difficultés d’exercer sur le terrain. C’est ainsi que près de 530 millions F CFA ont pu être décaissés par le PIDRK l’année passée sur une prévision d’environ 937 millions de F CFA, soit un taux de réalisation de 56,52%.

Les actions réalisées ont porté essentiellement sur des investissements pastoraux et des actions d’atténuation des risques et de situations de crise, précise le Ministre Commissaire.

Ces différentes réalisations tout comme la présence du Programme Intégré de Développement Rural de la Région de Kidal (PIDRK) dans des conditions difficiles est fort appréciée des bénéficiaires. Cela dénote dira le Ministre Commissaire,  de la volonté du Gouvernement de la république du Mali et de ses partenaires de ne pas abandonner les populations de la région. C’est également une façon de valoriser, de pérenniser les acquis du Programme mais aussi d’améliorer la résilience des populations, a poursuivi le ministre.« Je réitère aux partenaires techniques et financiers ma demande de continuer à appuyer la région de Kidal à travers d’autres financements pour consolider la paix et la stabilité au bénéfice des populations », a lancé Oumar Ibrahim Touré.

Enjeu compris et soutenu par la Banque Ouest Africaine de Développement (BOAD) qui maintient son accompagnement malgré le contexte difficile afin de contribuer à relever les importants défis de développement auxquels les populations de Kidal sont confrontées.

Youssouf Z KEITA

 

Source: Lerepublicainmali

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *