Kalankoulou, non loin de Koulikoro : La lumière et l’espoir de l’Association ‘’Mogoya So’’

Association ‘’Mogoya So’’ offre une nouvelle source de lumière et d’espoir aux braves populations du village Kalankoulou, localité proche de la ville de Koulikoro.

Très sympathique et jovial, le représentant de l’Association au Mali, Boubacar Dembélé sait toujours trouver les mots justes pour exalter et magnifier les grandes vertus de l’humanitaire, de ‘’Mogoya So’’. A travers ses belles réalisations, ‘’Mogoya So’’ donne ainsi un bon exemple de solidarité active et surtout constructive, en faveur des populations de Kalankoulou.

Depuis 2012, l’investissement de cette association a permis la construction d’un puits, d’un château d’eau, d’un poulailler et d’un espace maraîcher, la rénovation d’une école communale, mais aussi l’installation de pompes solaires. Ces actions si généreuses ont valu à sa présidente, Nicole Clémenson, ce joyeux qualificatif de «femme au grand cœur», qui a permis à deux jeunes maliens de se faire opérer des yeux en terre française. Ce n’est donc pas un hasard si elle a été honorée de cette haute distinction à savoir, la médaille de Chevalier de l’Ordre national par le gouvernement malien en reconnaissance de toutes les actions accomplies par ‘’Mogoya So’’ depuis des années. Grâce à cette association qui a accepté de prendre ce village sous son aile généreuse et protectrice, deux nouvelles classes ont vu le jour. Cette réalisation a aussi bénéficié de l’aide de la Croix-Rouge du Var, dont la présidente est Simone Long, ainsi que le Lion‘s club Ramatuelle Golfe de Saint-Tropez Internations et les Soroptimists du Golfe. Ces partenaires ont également aidé ‘’Mogoya So’’ pour l’acquisition du matériel scolaire, ainsi que des tables-bancs et bureaux. Chaque classe peut accueillir une soixantaine d’élèves. Une magnifique pépinière de plus de 1000 plants y a aussi vu le jour, avec des arbres appelés Vegan, au bois très réputé et menacé par une surexploitation, des baobabs, des arbres à fourrage pour les animaux, des arbres médicinaux ou encore des eucalyptus.

La présidente Nicole Clémenson a, enfin, équipé une pouponnière où vivent 200 enfants orphelins ou abandonnés.

B.C

Source: lechallenger
Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *