Kadiatou Konaré à propos de la présence des femmes dans la sphère politique : “Il faut qu’on aille vers l’application stricte de la Loi 052”

Dans le cadre des festivités du 8 mars, la ministre de la Culture, de l’artisanat et du tourisme du Mali, Mme Kadiatou Konaré, a participé le lundi 8 mars à une visio-conférence organisée par l’Ambassade France en Irlande autour des questions d’égalités et du leadership féminin, surtout en cette période de pandémie de Covid-19. Une tribune saisie par  la ministre Konaré pour partager avec les autres participants son point de vue sur les thèmes abordés.

La ministre de la Culture de l’artisanat et du tourisme a pris part à cette visioconférence depuis une salle VIP du Centre international des conférences de Bamako. Elle avait à ses côtés le conseiller technique Yaya Sinayogo et le chargé de mission Amadou Maïga.

Les participants à cette visioconférence, faut-il le rappeler, étaient de divers horizons à savoir, la France, l’Irlande, le Mali. Au terme des échanges qui ont porté sur le leadership féminin, la ministre Kadiatou Konaré, férue de livres et éditrice de renom, a exprimé toute sa satisfaction par rapport à la qualité des  débats. Des échanges auxquels ont pris part de nombreuses personnalités comme l’ambassadeur de France en Irlande, l’ancienne ministre de l’Education de la France Najat Vallaud Belkacem….

“Nous avons échangé de nos préoccupations communes, de nos visions avec des profils différents et de nos engagements” s’est félicité la ministre Konaré qui a surtout mis l’accent sur son engagement social et intellectuel à travers l’édition de  livres pour le combat d’émancipation et de promotion des femmes. “Sans faire de la politique, en étant engagé on arrive aussi à traduire en acte concret ce que les politiques peuvent faire aussi. Lors des débats, j’ai surtout parlé des questions d’égalité car les batailles qui restent à mener sont celles de l’éducation, surtout celle des filles qui ne sont pas encore scolarisées à hauteur de souhait.  Il y a beaucoup de déperdition scolaire au niveau des filles. A cela s’ajoute  le problème de l’accès à l’éducation tout court”, a-t-elle révélé. Pour  la présence des femmes sur la sphère politique, la cheffe du département de la Culture a plaidé “pour l’application stricte de la Loi 052 qui prévoit que 30% des postes nominatifs et électifs soient réservés aux femmes”.

S’agissant de sa vision sur le monde après Covid-19,  la ministre Konaré a mis l’accent sur les volets Culture, artisanat et tourisme, secteurs qu’elle a en charge. “Cette pandémie de Covid-19 nous oblige à développer un  marché de tourisme local, de l’artisanat local. Et enfin mettre la culture à la portée des femmes. Nous devons aussi fouiller dans nos tréfonds culturels pour voir  tout ce qui réhabilite la femme afin qu’elle soit plus forte, plus combative ” a ajouté la Ministre. Elle a surtout exprimé le souhait de l’avènement de plus de femmes dans la sphère politique car les femmes sont, selon elle, la force de changement, d’émancipation.                        

 Kassoum THERA

Source: Aujourd’hui-Mali

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.