« Mon client vit dans un cellule de 2m2, sans latrines, ni eau, ni visites », a martelé Me Harouna Toureh avocat de Amadou Haya SANOGO

Pour Me Harouna Toureh que nous avons rencontré, il s’insurge contre ce qu’il qualifie de : « d’illégale et critiquable » en se référant à l’acte du juge Karembé d’envoyer son client à Sélingué alors « qu’il est détenu provisoirement ». Selon Me Toureh, c’est vendredi soir qu’il a appris que son client sera transféré à Sélingué. Le transfèrement d’un détenu se fera que lorsqu’il est condamné.

Maitre Harouna Toureh avocat general amadou haya sanogo mali
La loi ne prévoit pas de transfèrement…
Ici, mon client n’est pas encore jugé et l’enquête suit son cours. Dans son cas, la loi ne prévoit pas un transfèrement sans un jugement. Le juge en devait pas accepter que mon client soit transféré. Maintenant qu’il est à Sélingué depuis samedi dernier, il sera sous une autre juridiction. C’est une décision illégale ». Parlant des conditions de détention du Général Sanogo, Me Toureh est on ne peut plus clair : « Mon client vit dans des conditions exécrables à Sélingué entre une cellule de 2m2, sans latrine, ni soins, encore moins de visites alors qu’à Bamako, il pouvait recevoir de la visite.
Conditions de détention des plus dures à Sélingué…
A Sélingué, les conditions de détention sont des plus dures ».  Aussi, notre interlocuteur, malgré des découvertes macabres récentes, a rappelé que les motifs de l’inculpation de son client depuis le 22 novembre 2013,  n’ont pas changé. « Et depuis ce jour, il n’a pas été entendu. Mieux, toutes les personnes qui ont été écrouées, ne l’ont pas accusé de quoi que ce soit. Pour quoi donc le garder en prison ? Pour quoi l’avoir inculpé ? Son dossier n’est ni politique, ni un acharnement mais une vengence », a dit Me Toureh très amer. L’occasion était juste pour l’avocat du Général Sanogo de fustiger certaines allégations faisant état de remis à l’ex junte la somme de plus de 164 millions par mois tout comme regrette que le Pool Economique joue autre rôle que celui qui lui est assigné par les pouvoirs publics maliens.
Une requête pour récuser le juge Karembé
Parlant de la méthode te de la manière dont le dossier est géré, Me Toureh, a révélé qu’il s’apprête dans les 48heures, à introduire une requête pour récuser le juge Karembé puisque dit-il, « celui-ci défend des intérêts personnels dans le dossier de con client et a des liens étroits, voir familiaux avec certaines personnes qui sont dans cette affaire. Aussi, le juge Karembé émargeait au budget du CNRDRE ».
C’est dire tout simplement que cette affaire n’a pas fini de révéler tout son contenu.
D’ailleurs, le nouveau Président avait-il vraiment besoin de débuter son mandat par une telle affaire ?
Bokari Dicko

SOURCE: Mali Demain

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *