Le Fispa porte plainte contre Sarkozy auprès de la CPI

Plusieurs organisations de la société civile ouest-africaine ont créé hier samedi à Bamako un Front pour promouvoir la démocratie et les droits de l’homme en Afrique. Leur première action a été de porter une plainte devant la Cour Pénale Internationale pour « crime de guerre et crime contre l’humanité » contre l’ancien président de la France Nicolas Sarkozy.

nicolas-sarkozy-ancien-president-francais

Plus de 15 associations et organisations de la société civile d’Afrique de l’Ouest se sont réunies à Bamako pour créer le Front international des sociétés civiles panafricaines (Fispa). Parmi elles, figurent les mouvements « Le Balai Citoyen » du Burkina Faso« Y’en a marre » du Sénégal et « Le Peuple n’en veut plus » de la Guinée.
Le mouvement a pour objectif de promouvoir la démocratie, la dignité de l’Afrique et les droits de l’Homme. Le reggaeman ivoirien Tiken Jah Fakoly, parrain du mouvement a déclaré soutenir totalement la démarche des jeunes.
La première action du Fispa a été de porter une plainte auprès de la Cour pénale internationale contre l’ancien président Nicolas Sarkozy pour avoir « causé la mort de l’ancien président libyen Khadafi et plus de 50.000 personnes »
Outre la plainte contre Sarkozy, le Front international pour la démocratie en Afrique demande également la démocratie pour le peuple Togolais qui traverse une crise depuis près d’un mois.

« Eveil de conscience »

Selon certains observateurs, cette plainte déposée auprès de la Cour pénale internationale a peu de chance d’aboutir. Ils affirment toutefois, que cet acte est un symbole qui marque, l’éveil de la société civile africaine.
Boubacar Bocoum politologue :

 

Source: studiotamani

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *