La Coordination Nationale des Amis de Bakary TOGOLA demande sa mise en liberté

Suite l’arrestation du Président de la Confédération des Sociétés Coopératives des Producteurs de Coton du Mali (CSCPC), Bakary Togola, la Coordination Nationale des Amis de Bakary TOGOLA (CNA/BT) a organisé un point de presse le 17 Septembre 2019 au siège de la Fondation Seydou KANE à Magnambougou.
Au cours de ce point de presse les membres de la CNA/BT ont fait une déclaration pour demander la mise à liberté de Bakary Togola. Voici l’intégralité de la déclaration.

La Coordination Nationale des Amis de Bakary TOGOLA (CNA/BT) a appris avec consternation l’interpellation du Président Bakaiy TOGOLA, Président de L’APCAM, Président de la Confédération des Sociétés Coopératives des Producteurs de Coton (C-SCPC), le jeudi 11 Septembre 2019 par le Procureur de la République près, le tribunal de grande Instance de la Commune III du District de Bamako en charge du pôle Economique et Financier suite à une dénonciation anonyme dans l’affaire dite (des ristournes de la Confédération des Sociétés
Coopératives des Producteurs de Coton au Mali).

Le vendredi 12 septembre, soit 24h après son interpellation. Monsieur Bakary TOGOLA fut présenté au 8èm cabinet de la même Juridiction en charge du pôle Economique et Financier qui le plaça sous mandat de dépôt le même jour.

Certes, nous sommes dans un état de droit, et nul ne doit être au dessus de la loi.
Qu’à cela ne tienne. Le développement de cette affaire suscite beaucoup d’interrogations et renferme des zones d’ombre.
– Est-il séant de priver de ses libertés un paysan qui a près de 3000 hectares à entretenir par plus de 10 000 travailleurs pendant cette période hivernale au seul motif qu’il a été dénoncé?
– Que cette affaire soit déclenchée par un dénonciateur anonyme, cela nous laisse perplexes.
Pour la pet i te histoi re en 2000, la Compagnie Malienne de Développement Textile (CMDT) en faillite, était déjà en voie d’être privatiser.

Pour sauver la CMDT, consolider la coton culture et défendre les intérêts des paysans Maliens, Monsieur Bakary TOGOLA et d’autres contons culteurs, ont ainsi créé la Confédération des Sociétés Coopératives des Producteurs de coton (C-SCPC). Dès lors, le Mali est devenu le premier producteur de coton en Afrique subsaharienne et le prix du coton au producteur n’a cessé de grimper d’année en année. Le coton représente aujourd’hui 20% de nos produits d’exportation. Le coton rapporte plus de deux cents milliards à l’économie Malienne par an.

Tout le monde est unanime que Monsieur Bakary TOGOLA a développé la culture du coton au Mali en particulier et développé le secteur rural en général.

Le Mali est un pays à vocation agropastorale, son développement passe obligatoirement par l’épanouissement du secteur rural. Monsieur Bakary TOGOLA, sous ses différents mandats à l’APCAM a fait de cette structure la plus enviée au Mali. Un peu moins de 3000 hectares cultivés
cette année et avec plus de 10 000 employés, cet homme est un exemple à suivre, une fierté nationale et Africaine, grâce à qui le paysan Malien n’est plus un laisser pour compte.

Officier de l’ordre National du mali. Homme d’action, le plus grand producteur de coton en Afrique, en synergie avec ses compagnons du monde paysan, tant au niveau national qu’international. Monsieur Bakaiy TOGOLA, est aujourd’hui le Président du réseau des Chambres d’Agriculture de l’Afrique de l’Ouest (RECAO).

Monsieur Bakaiy TOGOLA, travailleur incontesté, a forgé, son destin et celui du monde rural en convainquant les plus hautes autorités du pays à allouer 15% du budget national à l’agriculture.
Il est indéniable que les conséquences de cette arrestation du Président Bakary TOGOLA sont désastreuses pour sa modeste personne et pour son pays.
– La démobilisation du monde paysan ;
– Une baisse notoire de la production du coton au Mali, ce qui à coup sûr va engendrer une nouvelle faillite de la CMDT ;
– Une baisse quasi certaine des productions céréalières, donc une menace pour l’auto suffisance alimentaire ;
– Etc .
Au regard de tout ce qui précède, la Coordination Nationale des Amis de Bakary TOGOLA (GNA/BT) en rappelle à l’esprit de justice et d’égalité de tous les maliens devant la loi et du respect des droits et libertés fondamentales de Monsieur Bakary TOGOLA.

La Coordination Nationale des Amis de Bakary TOGOLA (GNA/BT), demande instamment sa libération pour qu’il puisse retourner dans ses champs en cette période hivernale et poursuivre l’oeuvre de consolidation des acquis des paysans Maliens sous sa direction
éclairée .

Nous voulons que le Président Bakary TOGOLA puisse bénéficier d’une bonne justice, d’une justice juste et équitable. La bonne justice n’est pas celle qui sévît, ou celle qui humilie un honorable citoyen à la seule volonté d’un dénonciateur anonyme , mais celle qui instruit à charge et à décharge et qui dans un procès équitable dit le droit en toute circonstance.

La Coordination Nationale des Amis de Bakary TOGOLA (CNA/BT), demande que Monsieur Bakary TOGOLA bénéficie de la présomption d’innocence .

La Coordination Nationale des Amis de Bakary TOGOLA (CNA/BT) reste plus que jamais mobiliser à user de tous les moyens légaux pour la défense et la libération totale du Président Bakary TOGOLA.

“AN KA NIOKON SEN BILA, AN KA NIOKON BOLO MINE”

Dans la même dynamique, les contonsculteurs comptent organiser le mercredi 18 Septembre 2019 une conférence de presse pour dire à l’opinion nationale et internationale que leurs sous n’ont été détournés.

Source: abamako

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *