Justice : Un procès inédit

De mémoire de justiciable, c’est du jamais vu ! Un sourd muet commerçant assigne au Tribunal un client jouissant de toutes ses facultés, pour escroquerie. C’était inimaginable il y a peu dans notre Mali, devenu, depuis, un pays de paradoxes.

cour assise bamako magistrat avocat barreau

Nos deux acteurs s’appellent Amadou Galo  Kida (le sourd-muet) et Modibo Niangadou. Tous deux sont commerçants à Bamako. En cette fin du Mois de la solidarité, les Bamakois assisteront en principe ce mercredi 29 octobre 2014 à un procès atypique.

Il opposera, sauf arrangement de dernière minute, Amadou et Modibo au Tribunal de la Commune VI. Le plaignant, Kida, est boutiquier vendeur de postes téléviseurs, de portables et autres articles électroniques sur l’avenue principale de Magnambougou-Projet, non loin de la Radio Guintan. Son accusé est le sieur Modibo Niangadou. Il est vendeur de climatiseurs à Niamakoro.

Les faits contenus dans la plainte soulignent que Kida accuse Niangadou d’avoir à la veille ramadan dernier enlevé dans sa boutique deux postes téléviseurs et un stabilisateur pour un coût total de 220 000 F CFA avec l’engagement de lui ramener son argent  immédiatement. Et depuis, le sieur Niangadou n’est plus revenu payer la valeur des marchandises  comme  promis.

Malgré ses multiples démarches, Kida, notre commerçant sourd muet se dit surpris par l’attitude de celui qu’il prenait pour un honnête homme. Il court toujours après son argent, signale la plainte. C’est pourquoi, face au refus incompréhensible de Modibo Niangadou à lui verser son dû, Amadou Galo Kida a demandé réparation des préjudices à lui causés, à la justice.

Niangadou face à Kida ce 29 octobre 2014 à 9 h devant le juge en Commune VI sera un bien curieux procès dans les annales de notre justice. De cette confrontation historique, on comprendra certainement qui de la surdité ou de la cupidité a entraîné l’acte de vente dans les méandres de l’escroquerie ?

Ou bien, à Bamako, c’est désormais, le temps des achats d’un genre particulier. Paye qui veut. La foire des hyènes urbaines ? La justice aidera à mieux comprendre les zones d’ombre de ce dossier.

Alakadion.

SOURCE: L’Indicateur du Renouveau  du   27 oct 2014.
Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.