INCULPÉ POUR FAUX ET USAGE DE FAUX : L’ANCIEN PREMIER MINISTRE MOUSSA MARA PLACÉ SOUS CONTRÔLE JUDICIAIRE

La nouvelle de la convocation de l’ancien Maire de la Commune IV et ancien Premier ministre Moussa Mara par la justice malienne, s’est propagée comme une traînée de poudre hier lundi 29 novembre dans la journée.  Mais les sources qui signalent cette interpellation de Moussa Mara affirment qu’il est rentré chez lui quelques minutes après.

Qu’est-ce qui est reproché à l’ancien Maire et ancien Premier ministre du Mali pour lui valoir cette convocation de la justice malienne ? La question est sur toutes les lèvres aujourd’hui après l’annonce de cette interpellation pour être entendue.  Après l’ouverture de l’opération ‘’mains propres’’ déclenchée par les autorités de la Transition, beaucoup de maliens s’interrogent sur le sort qui va être réservé à Mara pour avoir exercé de hautes charges dans le pays à un moment donné. Ancien Maire de la Commue  IV, Moussa Mara qui est encore trop adulé dans ladite commune s’était retrouvé dans un gouvernement sous le régime IBK.

Puis, il a monté en cran, car il a occupé le fauteuil de Premier ministre durant le règne de ce régime. Et, depuis la cascade d’arrestations portant sur certains dossiers,  le nom de Mara revient chaque fois dans les causeries.

L’ancien Maire et ancien Premier ministre est-il blanc comme neige ? Personne ne peut jusqu’ici apporter la réponse claire à cette interrogation.

Mais il ressort de la bouche de plus d’un au Mali,  que le dossier portant sur l’achat des équipements militaires ne le concerne aucunement. Tout comme celui de l’avion présidentiel, même s’il avait tenté de donner des éclairages sur le prix de cet avion lors de son passage à l’Assemblée Nationale à l’occasion de sa Déclaration de Politique Générale (DPG).

Mara, il est clair, a géré les affaires de la Mairie de la Commune IV du District de Bamako.  D’anciens responsables de l’équipe communale croupissent en prison après avoir été entendus par le pôle Economique et Financier. Aussi, c’est sous un mandat décerné par un juge d’instruction du Pôle que ces anciens responsables de la Mairie de ladite Commune se sont retrouvés en prison. C’est le cas plus précisément de l’ancien Maire Issa Guindo et certains de ses anciens coéquipiers qui sont présentement avec lui  derrière les murs de la Maison d’Arrêt Bamako-coura…

Source: LE SOIR DE BAMAKO

 

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.