Ahmad Al Faqi à la CPI. La justice internationale aux trousses de menus fretins ?

cpi cour penal internationale criminal court internationale

Arrêté et détenu au Niger, Ahmad Al Faqi, un des redoutables jihadistes ayant séjourné  au nord Mali entre 2012 et 2013, a finalement pris  le chemin de la Cour Pénale internationale. On lui reproche des crimes de guerre, notamment la démolition de patrimoines culturels jugés intouchables et classifiés comme tel. Une très belle histoire en relation avec  l’impunité. Seulement voilà que l’arrestation et l’envoi manu militari d’Al Faqi à la CPI  n’ émeut pas grand monde ici au Mali et pour cause ?  Normal et absolument normal que la CPI s’intéresse à notre pays, aux crimes perpétrés à l’occasion de l’annexion de notre pays par une redoutable connexion de narco-jihado- terroristes, mais les maliens,  que nous sommes, seraient beaucoup plus à l’aise, si cette même CPI dans la foulée de la traduction d’Al Faqi à la Haye, lançait un mandat d’arrêt international contre Iyad Ag Ghali, le mégalo suppôt de Daech dans notre pays. A moins que Fatou Ben souda nous prouve le contraire, c’est-à-dire, qu’Iyad n’est pas le genre de  criminel que nous voudrons le faire croire.  Si Iyad  n’est  pas le seul cas susceptible d’intéresser la CPI,  alors pourquoi faire du cas Al Faqi un trophée ?

Gargamba Gardoul Tarebane

 

Source: La Nouvelle Patrie

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *