AFFAIRE DE LA MUTINERIE DU 30 SEPTEMBRE 2013 ET DES «BERETS-VERTS» 6 suspects entendus par le juge Yaya Karembé… Les ex-ministres Cnrdre interdits de voyage

Six suspects ont été entendus hier par le magistrat instructeur, cette fois-ci, dans le cadre de l’affaire des «Bérets-Verts». Elle est consécutive à la mutinerie du 30 septembre 2013 ayant fait plusieurs dizaines de disparitions et de morts. Plusieurs découvertes macabres (charniers et fosses communes) attestent des atrocités commises par des membres de l’ex-junte. C’est en représailles contre leurs camarades réclamant des avantages au même titre que Sanogo et certains de ses proches, que ces militaires ont été pris pour cibles.

 

yaya karambe juge

 

 

 

Certains sont portés disparus pendant que les dépouilles d’autres ont été retrouvées dans des fosses
communes. Celle du Colonel Youssouf Traoré a été découverte dans le puits d’une maison appartenant au Capitaine-Général Amadou Haya Sanogo, à Kati, plus précisément dans le quartier de Malibougou. Parmi les morts, figurent Lassine Keïta dit «Rougeaud», l’adjudant-chef Dramane Sissoko, Salif Maïga dit «Ganda-Koy», entre autres. De graves soupçons pèsent sur Amadou Haya Sanogo qui a fait appeler certaines des victimes, à l’image de l’adjudant-chef Dramane Sissoko, du Colonel Youssouf Traoré lesquels n’ont plus jamais été revus vivants après s’être rendus à Kati. Dans le cadre de l’enquête, le juge Yaya Karembé a d’ores et déjà interdit tout voyage aux officiers supérieurs qui ont occupé des postes de responsabilité et de commandement depuis le coup d’Etat jusqu’à la fin de la transition. C’est le cas des ex-ministres Cnrdre comme les Généraux Moussa Sinko Coulibaly et Abdoulaye Koumaré, respectivement, ex-ministre de l’Administration territoriale et ex-ministre des transports. Le second a remplacé le premier en qualité de directeur de cabinet du défunt Cnrdre dirigé par Amadou Haya Sanogo. Selon toute évidence, les deux généraux seront entendus par le magistrat instructeur. Bientôt.
Batomah Sissoko
Sphinx

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *