Journée mondiale de la Protection civile : LE BENEFICE DES TIC

Les technologies de l’information et de la communication apportent beaucoup d’avantages à la Protection civile en termes de prévention, d’information, de renseignement à distance et surtout de riposte à travers l’échange de données

feu incendie brousse foret  arbre sapeur pompier eau

Notre pays, à l’instar de la communauté internationale, a célébrée hier la Journée mondiale de la protection civile. Le thème retenu cette année est : « Protection civile et technologies de l’information et de la communication ». L’événement a été marqué par une cérémonie à la caserne de la Protection civile à Sogoniko, présidée par le ministre de la Sécurité et de la Protection civile, le colonel Salif Traoré. Elle s’est déroulée en présence de l’ambassadeur de France au Mali, Gilles Huberson, du président du conseil d’administration de l’ANASER, le général Souleymane Sidibé, des autorités municipales et administratives de la Commune VI, ainsi que de nombre de personnalités.

La journée, célébrée le 1er mars de chaque année, a pour but d’attirer l’attention du public le plus large sur le rôle majeur de la Protection civile dans la vie quotidienne des populations. Elle sensibilise le grand public aux mesures à adopter en cas de catastrophes naturelles et contribue surtout à la mise en place par les États de mesures et d’organisations propres à assurer la protection et l’assistance aux populations face aux catastrophes naturelles et celles dues à l’homme.

Le directeur général de la Protection civile a expliqué que la journée offrait également l’occasion de faire le bilan des actions du service et de se projeter sans l’avenir. Le colonel Seydou Doumbia a, à cet effet, rappelé qu’en 2015, ses services ont effectué 13.308 interventions, totalisant 655 morts et 19 356 blessés sur l’ensemble du territoire national. Les accidents de la circulation routière ont fait 410 morts, 18 287 blessés sur 11.140 victimes, occupant ainsi la première place des causes d’intervention des agents de la Protection civile

De plus en plus sollicités et face aux défis du moment, les sapeurs pompiers (comme on les appelle communément) connaissent de nombreuses difficultés : insuffisance des moyens matériels pour assurer l’équipement adéquat des unités d’intervention, insuffisance des effectifs, toutes catégories confondues, faible maillage du territoire national par des unités d’intervention, insuffisance des dotations en tous genres et insuffisance des textes régissant le domaine de la protection civile et la caducité de certains textes existants.

Le colonel Seydou Doumbia a toutefois salué les efforts déployés pour répondre à une partie des problèmes, notamment la formation en cours de 500 agents qui vont bientôt étoffer l’effectif du service.

Analysant le thème retenu pour la présente journée, le directeur général de la protection civile a expliqué qu’il mettait l’accent sur les avantages que les TIC peuvent apporter à la Protection civile notamment en termes de prévention, d’information, de renseignement à distance et surtout de riposte à travers l’échange de données.

Auparavant le représentant de la mairie de la Commune VI a exprimé l’intérêt  que les populations portent au travail des sapeurs pompiers.

Le ministre Salif Traoré a, lui, salué l’esprit de cette journée. Il a félicité et encouragé les agents de la Protection civile pour leurs actions en faveur des personnes vulnérables. Salif Traoré a annoncé que son département est à pied d’œuvre pour élaborer, faire adopter et mettre en œuvre la loi d’orientation et de programmation de la Protection civile. Elle permettra de renforcer la capacité des agents en formation, équipements et effectifs.

Au cours de la cérémonie, 10 agents de la Protection civile ont reçu des attestations de reconnaissance pour leur travail bien fait au service des populations. De même des kits composés de divers matériels ont été remis aux enfants orphelins de la Protection civile.

Un des temps forts de la cérémonie a été la remise par l’ambassadeur de France, Gilles Huberson, au ministre Salif Traoré, d’un engin d’incendie et d’une ambulance offerts par son pays dans ce cadre de la collaboration entre « Entraide protection civile internationale » et leurs camarades du Mali. Le diplomate français a également remis les clés d’un autre engin d’incendie offert – cette fois – par « Pompiers humanitaires de Loire France » aux Pompiers humanitaires du Mali.

B. COULIBALY

 

Source : Essor

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published.